Amazonie, terre de femmes

amazonieDes femmes guerrières qui résident sur les rives de la mer noire et qui mutilent les hommes pour augmenter leurs capacités sexuelles. Telle est la légende des Amazones de la mythologie grecque.

Les conquistadors retrouveront des Amazones quelques siècles plus tard, en Amérique. Elles donneront leurs noms au fleuve qui traverse cette forêt immense et impénétrable: l’amazone.

Encore un endroit où il est bon d’enquêter sur l’éventuel passage de la légende de la bande dessinée devenue légende tout court… enfin pour ceux qui croient encore que ce n’est qu’une légende. Corto Maltese. Ce n’est un secret pour personne, Corto aime les femmes. En bon marin il est devenu proche d’un grand nombre d’entre elles, attiré par les femmes mystérieuses et combattantes; Pandora le laissera rêveur pendant de longues années,Pandora Bouche Dorée l’envoutera.

L’Amazonie est un lieu pour partir à  la recherche d’une légende, retrouver un peu de mythologie, essayer de rien comprendre et se sentir encore plus petit. Corto, une fois encore, m’emmène dans les profondeurs de ses aventures, sur les pas de ses trésors. Les amazones l’ont sans doute forcé à  les suivre, telle des sirènes dans une mer verte. Le retour a été difficile, nul n’en doute.

1 réflexion sur « Amazonie, terre de femmes »

  1. Ping : Voyager en Colombie sur Corto en Colombie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *