T-shirts éthiques

J’étais déjà  branché chaussettes en bambou… alors pourquoi pas t-shirts éthiques.
lancement_mitual

Confortables et visuellement agréables, les t-shirts MITUAL sont confectionnés avec du coton 100 % biologique cultivé sans engrais ni pesticides chimiques. Celui-ci est acheté directement auprès de coopératives de petits producteurs de l’Inde. La confection des produits finis est pour sa part confiée à  des organismes d’économie sociale.
Produits écoresponsables et de qualité certifiés équitable par Transfair Canada, les t-shirts MITUAL sont fabriqués selon les normes de certification biologique GOTS (Global Organic Textile Standard).
Les illustrations sont quant à  elles sérigraphiées avec des encres à  base d’eau respectueuses de l’environnement.

Le coton destructeur

Les 95% de nos habits sont fabriqués avec du coton.. du coton en provenance du Mali, des Etats Unis, du Brésil, de Chine, d’Égypte, voire même d’Ouzbékistan. Ce coton est ensuite teint au Vietnam ou aux Philippines, cousu en Turquie, la marque est mise en Norvège…Ensuite ils sont vendus en France. Un beau parcours! Nos habits ont  bien souvent plus voyagé que nous. Et après on se surprend

Le coton du Mali reste relativement naturel mais il disparaît petit à  petit à  cause de la concurrence déloyale du coton des Etats Unis qui bénéficie de subsides hors concours. Les autres cotons sont les produits de la technologie la plus avancée du moment. Les engrais bien sûr, mais aussi des transformations génétiques inimaginables, comme c’est le cas au Brésil, où après avoir rasé une partie de la forêt amazonienne la culture intensive de coton s’installe. la faute n’est pas que brésilienne, on est bien d’accord.

Ce coton subit alors une petite modification:

Les fils que fabriquent les araignées sont remarquables par leur finesse, leur flexibilité et leur solidité. Toutes qualités que nous souhaitons accroître dans notre coton pour en faire le meilleur du monde. La solution est simple. Parmi toutes nos araignées, choisir les meilleurs ouvrières. En prélever le gène et l’introduire dans le plus doué de nos cotonniers.

Erik Orsenna, Voyage aux pays du coton, page 122. un livre à  lire, si ce n’est pas déjà  fait.

Depuis j’achète des chaussettes en Bambou, conçues, pensées et fabriquée en Colombie… Et ce en tout cas jusqu’à  ce quej’apprenne que la culture de bambou fait monter le prix du riz ou nourrit une guerre sans fin comme le biocarburant

Cartagening Hilton

Une reine de beauté colombienne est entré dans l’histoire, depuis dix ans son anglais est un exemple.

Image de prévisualisation YouTube

Elle a, parait-il, pris quelques cours depuis.

Uribe style

Uribe n’en fini plus d’affiner son style. Un bon style, tellement bon que bientôt Chavez sera ridicule à  ses cotés, si ce n’est pas déjà  fait.

Depuis longtemps déjà  « notre » cher président se confronte à  la court suprême, accusant son ancien président d’injure et de calomnie à  son encontre. Il a même été porté plainte… et le moment où il a été accomplir son devoir, la scène a tourné au règlement de compte entre le président et l’avocat de l’ex président de la court. Un truc un poil pathétique, on croirait un dispute de gosse sur les bancs de l’école.

Uribe voit la court comme un ennemi… et finalement tout l’organe judiciaire est un ennemi: il a déjà  mis la moitié de ses copains en prison, et son cousin. Selon lui c’est même un ennemi injuste parce que, il y a 15 ans, lorsque le M-19 se démobilisait la justice n’a pas fait son travail. Il le dit assez: Petro, ex du M-19 aujourd’hui sénateur, et ses camarades n’ont pas dit la vérité, n’ont pas payer pour leurs crimes…

Il doit être jaloux, il a pas eu son bonbon… il voudrait bien aussi rester avec ses copains dans l’impunité, sans devoir dire qui ils ont massacré à  la tronçonneuse. Il voudrait bien que la Colombie reste un ferme où il peut faire le cowboy tranquille, sans que des ploucs d’avocats viennent lui expliquer comment traire la vache. Il voudrait bien… et parfois il y arrive, comme hier où malgré un demande explicite des victimes pour ne pas extrader à  « macaco » il n’a pas attendu 4 heures après la mise en touche de cette demande pour envoyer le « narcoparamilitaire » au Etats Unis. Il faut dire que ce monsieur connait très bien la région d’où vient le président. C’est donc un bon bout de vérité qui s’en va.

Le proprio de la finca (ferme en espagnol) a encore des beaux jours devant lui, il s’amuse bien lors de ses réunions de famille du samedi qu’il appelle des conseils communautaires. il aime ses moments là  parce qu’il peut faire arrêter en direct à  la télé le maire du village, il peut gronder ses employés et ses sujets. Il peut défier les vilains, et même leur dire qu’il va leur casser la gueule. Il aime bien ce moment là  parce qu’il sent vraiment que le justicier c’est lui, et que finalement la court suprême de justice est juste une mascarade de terroriste déguisé en civil, tout comme l’opposition, les ONG, les académiciens, les journalistes (sauf ceux du Tiempo et de RCN)…

2008 sera l’année de la mode finca, ou ne sera pas!

La mode du 4 février

Lundi prochain, le 4 février, c’est le jour de la grande, très grande manifestation. C’est rare en Colombie, les gens sortent rarement manifester. à‡a change de la France vous me direz, mais des fois je me dis que c’est bien aussi d’aller dans la rue s’exprimer.

Enfin voilà  la mobilisation du 4 février est nationale, tout le monde DOIT y aller. Au départ c’est un groupe de fessebouc qui a lancé l’idée et c’est contre les FARC. Le titre est simple « NO MAS FARC ». Quand j’ai reçu l’invitation j’ai d’abord cru à  un de ces groupes à  la con anti gauche, comme ça arrive souvent par ici ou on mélange le polo, les farc, la gauche et où, bien sûr, le but est de tuer tout le monde.

Là  non c’est juste pour dire merde aux FARC. Du coup je regarde un peu plus, oui après tout les FARC sont des sales merdes, manifester contre me semble largement louable. Mais à  force de fouiner et de voir que personne (ou presque) ne veut manifester contre la violence tout court je commence à  croire à  l’action politique et pas tant citoyenne. Le gouvernement, trop content de l’initiative (s’il n’est pas derrière au départ), récupère vite fait l’idée et la transforme en un soutient inconditionnel au gouvernement.

On parle donc plus de pacifisme, simplement on veut éliminer les FARC, quelque soit la méthode, et surtout on dit pas comment. On en profite pour dire que Uribe est le meilleur président de l’histoire et qu’il faut qu’il reste encore quelques années.

La préparation de la manif’ a aussi prit une touche ultra nationaliste, merci à  Chavez. Comme je le disait avant Chavez a réussit à  unir de nombreux colombiens derrière Uribe. Alors lundi prochain l’idée est aussi de sortir le drapeau colombien et de dire merde à  Chavez.

La manif de lundi aurait pu être contre la violence, contre la guerre et bien non ça va être une manif nationaliste de soutient à  la politique d’Uribe contre les FARC. Dommage. Mais quand même, il faut y aller, c’est la pensée unique… Le polo est dans une situation vraiment inconfortable, la nécessité de se démarquer du gouvernement et le rejet des FARC. Dilemme. Du coup l’initiative est de chacun, c’est selon les goûts, même si officiellement il participe.

Moi, par chance, je serais pas là , je pars chez les gringo demain, une petite semaine, rien du tout, mais le 4 je serais à  moins 15 en train de me geler dans un bled pourri. Alors pour ceux qui veulent y participer, dans plein de villes du monde les ambassades se sont chargé d’organiser la manif, pensez juste que vous aurez peut-être besoin de vous protéger: la manif n’est pas pacifiste mais anti-FARC. Et je vous recommande la lecture des conseils mode du blog Tienen Huevo, un blog qui a été élu par les lecteurs du magazine Semana comme le blog de l’année. C’est un groupe qui écrit avec un certain humour bien piquant.

Alors pour le 4 février éviter ces T-shirt et ceux-là  aussi, ils vous en conseille un particulièrement et surtout en conseille un pour le président lui même:

t-shirt-hecatombe.jpg

Pour comprendre vous pouvez lire ce post, et penser qu’uribe a dit oui en cas d’Hécatombe. Le grand pour Uribe et le petit pour Uribito (le ministre de l’agriculture, les médias veulent absolument nous le refourger comme prochain candidat… il est au moins pareil qu’Uribe .. mais en plus petit).

Colombiatex: le jeans intelligent

Medellin, photo par FabJe ne sais pas qui présente au Colombiatex à  Medellin le jeans qui régule la transpiration et humidifie la peau pour pas qu’elle se dessèche… super non?

Le Colombiatex est un passage obligé de la mode en Amérique latine, c’est la 19e édition et les plus grands stylistes latino-américains s’y promènent. Je le rate, une fois de plus… mais cette fois j’ai un envoyé spécial sur place. Faudra voir ce qu’il raconte!

Shakira: Ambassadrice!!!

Concert de ShakiraShakira est sans doute la meilleure ambassadrice que n’a jamais eue la Colombie. S’il elle devait s’occuper de l’intégration régionale et de la politique de bon voisinage, on se ferait moins de soucis. Elle est en ce moment en train de faire sa tournée en Amérique Latine. Après avoir enchanté les spectateurs colombiens elle est allée au Chili où sa visite a pris une tournure politique, commenté par Gilles, « la vedette a accepté l’invitation du ministre du travail du Chili, Osvaldo Andrade. L’idée du ministre est d’intégrer Shakira à  la campagne « Dis non au travail des enfants ». »

Shakira a continué sa route au Pérou où Chrystelle nous dit que « la belle Colombienne et son célèbre déhanché ont enchanté les 20000 Péruviens venus au Jockey Club de Lima mais aussi les milliers de Liméniens qui s’étaient ameutés aux alentours du lieu pour écouter leur idole. Deux heures de concert n’ont apparemment pas suffi et tous en sont sortis ravis. »

Elle a fait mieux que la Communauté Andine en dix ans…

La blague culinaire

PapayeLes papayes sont des fruits tropicaux verts ou jaunes avec une taille qui varie entre 7 et 30 cm. Son arbre, le papayer a croissance très rapide et son bois est très tendre. Il produit des fruits dès l’âge de 10 mois, mais sa culture n’est pas une chose facile: il ne supporte pas l’eau stagnante ni le moindre coup de froid.

Le nom de papaye vient du nom indien papayana qui signifie donner des coups de marteau ce qui fait allusion aux propriétés attendrissantes du latex sur la viande.

Le fruit vert produit du latex qui se fige au contact de l’air, il s’utilise pour la production de chewing-gum. Mais lorsqu’elle est verte, la papaye peut aussi se préparer de la même manière qu’une courge… (plus d’info)

De plus la papaye possède un certains nombres de vertus, elle fait partie des fruits les plus riches en vitamine C, et contient énormément de provitamine A. On la recommande contre les points noirs, il suffirait d’étaler sa pulpe sur le visage en évitant le tour des yeux et de la bouche.

Fermentée on lui trouve aussi une série de bienfaits pour lutter contre des maladies en tout genre. Mais définitivement son don le plus divin est de permettre la protection du tube digestif contre les méfaits de l’alcool, chez les buveurs modérés ou les véritables alcooliques. Elle lutterait contre les dommages occasionnés à  l’estomac par les fortes doses d’alcool.
Je comprends maintenant pourquoi ma tante (par alliance) m’offre une salade de fruits à  90% composé de papaye tous les dimanches…

En Colombie une expression bien connue reprend son nom. « Dar papaya » représente l’image d’une personne qui provoque une action contre elle… par exemple traîner dans les rues du centre au milieu de la nuit c’est dar papaya, ou traverser le département de putumayo à  vélo tout seul c’est dar papaya … Bref vous aurez compris, l’expression est intraduisible mais remplie de sens.

Pour terminer et pour passer ce week-end, qui s’annonce magnifique, je vous laisse deviner avec quoi on ramasse la papaye? (pensez phonétique)
Celui/celle qui trouve je lui paye une bière à  Bogotà¡*.

 

 

*Billet d’avion NON inclus!

 

 

Pattes d’ef’ et Broderie

Les années soixante furent marquées en Colombie par la création de plusieurs groupes armés, en France, Mai 68 marqua les esprits mais restera dans les annales des révolutions manquées. Mais, à  mon sens c’est surtout le vrai début de ce qu’on appelle aujourd’hui la mode, les années 60 constituent une période de rupture, on voit apparaître les premiers stylistes de prêt-à -porter tels que Pierre d’Alby, Chloé, Christian Aujard, Charles Maudret. C’est aussi les premiers moments des « boutiques », phénomène qui perdure encore aujourd’hui.

Les pantalons pour femmes s’imposent et la minijupe est inventée, du coup les bas sont remis au placard, remplacé par les collants.

Côté homme il faut attendre le King pour commencer à  voir de l’originalité et du goût! On voit apparaître le très fameux pantalon pattes d’ef’ blanc avec une jolie broderie en or sur le côté, le tout avec une petite surpiqûre rouge sang au niveau des poches arrières. La prophétie à  eu lieu, après cela on ne peut plus rien espérer, il n’existe plus rien à  inventer.

Le rock n’ roll d’Elvis en pantalon blanc a fait tomber tous les tabous, on est au ciel et on rêve, … la suite est plus triste, la mode change et les pantalons blancs reste au musée. Mais, et là  est la raison de cette courte note, en Colombie tout n’est pas perdu. Dans les années 80, tout aussi noir et triste pour la Colombie, sont apparut les affreux trafiquants de drogues, leurs cartels et leurs inhumanités. Cette apparition va faire réapparaître la mode vestimentaire du King, j’imagine que ces monstres voulaient mettre un peu de joie dans leur triste vie.

Pour eux c’est probablement raté, mais ils ont le mérite d’avoir fait perdurer une mode bien kitsch et bien sympathique…

Nouveauté!

Voilà !

Il y a quelques temps je m’étais lancé dans un petit texte sur la mode, allant même voir un défilé pour faire un peu sérieux dans mon analyse… et bien je crois que je vais créer une rubrique mode sur ce blog car plus le temps passe et plus j’ai d’idées dans ce sens, alors je me dis que si je ne force pas un peu je n’oserai jamais me lancer.

Bien sûr je ne suis pas du tout spécialiste, je vous demanderai donc d’être un peu indulgent mais aussi de ne pas hésiter à  participer, en me corrigeant, me proposant des thèmes et même pour ceux qui veulent me soumettre des textes qu’il ne se gène pas.

La mode est un concept large, il ne se limite pas à  une tenue vestimentaire, je crois que rien que la définition pourrait être sujet à  une longue réflexion…

J’avais aussi dit que j’irais au concert de Shakira pour vous faire un compte rendu, mais malheureusement je crois que je ne vais pas réaliser cette promesse. Ce n’est pas que je me suis désintéressé de la star, c’est juste que je trouve vraiment trop cher pour voir un petit point qui chante au fond d’un parc, alors je m’achèterai le DVD…