Nos pires peurs deviennent réalité

Chez Psykotik (encore!!!):

Nos pires peurs deviennent réalité:

Oksana Chelysheva est une journaliste et défenseuse des droits de l’homme, dans la lignée d’Anna Politkovskaïa. Le monde sait combien il est dangereux aujourd’hui de s’opposer au pouvoir du Kremlin; il faut avoir à  l’esprit en lisant les lignes suivantes, combien chaque mot met en danger Mme Chelysheva, en pleine ligne de  mire du pouvoir dictatorial russe.

Nos pires peurs deviennent réalité, – Les autorités attaquent en justice ceux qu’elles détestent

[…]

Plus encore, notre équipe compte des membres bannis du parti « National bolchevique ». Nous différons de nombreuses autres organisations défendant les droits de l’homme, car nous avons réussi à  coopérer en dépit de nos différences. Tant les « Nationaux bolcheviques » que nous-mêmes sommes qualifiés par les autorités « d’extrémistes », selon les jugements de la cour. Les « Nationaux bolcheviques » et nous-mêmes avons fait appel auprès de la Cour européenne des droits de l’homme, à  Strasbourg.

Nous craignons que les autorités puissent viser Stanislave Dmitrievsky et moi-même, nous accusant de déclarations « extrémistes » dans certains de mes articles. On a expliqué à  Dmitry Isusov, membre du parti « National bolchevique » à  Arzamas, que des « experts » avaient trouvé des signes « d’extrémisme » dans l’interview de Kirill Klyonov, un membre emprisonné du parti National bolchevique; un article que j’ai moi-même réalisé pour le site Kasparov.ru.

Tout cela se produit avec pour toile de fond la consolidation des agences chargées de l’application des lois. L’automne prochain, la Russie mettra en route son propre FBI, qui aura pour nom « Service fédéral d’enquête » – Federal Service of Investigation. Cette nouvelle agence sera au-dessus de toutes les autres agences du genre. Son établissement a déjà  été approuvé au Kremlin. Les deux candidats pour diriger la nouvelle agence, Alexander Bastrykin et Alexey Anichkin, étaient des camarades de classe du président Vladimir Poutine à  l’université d’Etat de Saint-Petersbourg.

Oksana Chelysheva
20 mars 2008
Traduit par jcv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *