Tatacoa : Vallée des Tristesses?

Le désert de la Tatacoa se trouve à  quelques heures de Bogotà¡.
Désert dites-vous ? C’est comme ça qu’il se fait appeler mais n’est pas désert qui veut … Celui- là  est plutôt inhabituel. Aride et chaud, très chaud même. Pourtant les arbres poussent, des vaches s’y promènent, par petit groupe.
Le désert de la Tatacoa, d’abord nommée Vallée des Tristesses par le Conquistador Jiménez de Quesada, est étrange. C’est un labyrinthe ocre et gris. Des centaines de monticules font des concours de formes extravagantes. Le vent, l’érosion, la nature travaillent sans relâche pour renouveler quelque chose qui ressemble à  une exposition d’art moderne permanente…
La promenade n’est pas complètement agréable, la chaleur épuise, mais en même temps l’envie de la faire durer est plus forte. Alors on traîne, on se protège du soleil et on boit tout ce qu’on peut. Puis, par hasard des pas, on tombe sur une piscine. Oui, une mini piscine au milieu de nulle part ou plutôt au milieu du désert… plouf !
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *