Stand up Paddle Board

Les retours dans mes alpes sont toujours sources de quelques trucs bien drôles. A part les classiques, comme le chocolat, le fromage, la famille et le potes, il y a aussi d’autres petites surprises, comme le miel ou cette année le Stand up Paddle Board… Je tente même pas la traduction française, ça tiendrait pas debout. Le truc est une grande planche où on se pose dessus (enfin debout) et on rame. Ballade pépère ou course… c’est bien sympathique, et peut être assez physique. La cerise étant quand tu attrape gentiment l’aspiration du bateau qui passe… plus facile pour gagner les courses :)
Le grand avantage (j’avoue) est qu’un de mes ami importe les plus belles planches du marché français … Rogue, une marque ricaines. Donc, bien sûr, j’ai tout testé et fait plouf 50 fois. Après plusieurs tentatives, la version « course » m’a bien plu… mais je crois que je recommanderais quand même la verte, plus rando et plus accessible – ou en d’autres mots, moins casse-gueule.

Le miel et les abeilles

Ceux qui me connaissent, ou suivent ce blog depuis longtemps (cf ici), savent que le miel est une de mes drogues favorites. La récente disparition autant massive qu’inexpliquée des abeilles est un sujet qui me préoccupe beaucoup, et s’il s’avérait que des êtres humain en particulier seraient derrière tout ça je n’hésiterais pas à  militer pour que la Cour Pénale Internationale les poursuive en justice pour génocide et crime contre l’humanité.
Bref, j’aime les abeilles, et comme le hasard fait parfois bien les choses, je me suis retrouvé dans mes alpes au moment de la récolte du mois d’août dernier. Alors, voici quelques photos:


Changement de décors


J’ai quitté Florence en avril dernier, c’était triste, en plus, j’ai manqué le show de Madonna.

Mais après avoir fait le plein de chocolat à  Genève je me suis installé à  Washington (DC), où à  priori je vais rester un petit moment.

C’est cool DC, et j’en avais vraiment marre d’être dans un musée permanent.
Depuis DC, j’ai été faire un petit tour (travail oblige) à  San Francisco. C’était la première fois, et je me demande encore si cette ville n’aurait pas détrôné mon top 1 (Rio). Cela me semble un terrain de jeu énorme…
Image de prévisualisation YouTube
Mais avant de revoir mon classement de ville où je veux aller vivre un moment, je vais voir ce que me dit Mexico DF. Le mois prochain (travail oblige) je vais 6 semaines au Mexique, il parait que c’est pas si mal, et « histoire de » parlait bien du Mexique à  l’époque, alors je me réjouis.

Bogotá en Musique

En direct depuis loin… oui oui je n’ai pas remis les pieds à  Bogotà¡ depuis quelques temps déjà , mais cela ne veut pas dire que je ne suis pas ce qu’il s’y passe.
Comme vous le savez (ou en tout cas devriez le savoir) j’écris pour Colombia Travel depuis quelques temps, entre les articles et ma thèse, je visite les pages web des autres (je l’ai fait qu’une fois, mais je vais continuer c’est sûr). Tout ça pour dire que j’ai découvert le blog d’un journaliste français -Raphael Decker- qui s’est récemment installé à  Bogotà¡ et tient un blog sympathique.
J’ai découvert dans ses pages un groupe colombien -Monsieur Périné- qui m’a vraiment plu. Serait-ce leur inspiration Django Reinhardt… peut-être… à  écouter en tout cas.

Je profite d’avoir la tête dans la musique pour signaler aussi le groupe LatinLatas. Plus qu’un groupe, c’est aussi un projet, un collectif:

Le groupe Latinlatas se décrit lui même comme est un projet collectif né de l’union de points de vue individuels qui convergent vers ​​un objectif fondamental: le Ré-utilisation comme source de travail d’équipe. La notion de retour perpétuel des cycles de production (des idées, des concepts, matériaux) permet de s’aventurer à  recycler et de se réinventer, en valorisant la capacité inhérente de l’être humain de se développer. Ainsi, l’individu se voit attribuer le rôle d’innovateur de votre espace de vie.

Image de prévisualisation YouTube

Et pour conclure avec les découvertes intéressantes, un français -Thomas- installé en Colombie (y’a foule dit donc!!) vient de créer un comparateur de voyages : escapar.com.co avec pour but de faciliter la recherche de billets d’avion et de chambres d’hôtel en Colombie. A voir aussi, la page FB qui va avec, et le blog qui peut en faire rêver plus d’un!

Une thèse cortosienne ou maltesienne?

« oh moi … je ne trouve rien, je me contente de chercher… » — Corto Maltese

Voilà  un peu plus d’un an et demi que je suis en thèse, et même si mon job précédemment était plus ou moins équivalent (recherche, conférence et cours). J’ai tout de même découvert un sacré monde: celui du thésard, avec ses avantages et inconvénients. Avant je gagnais relativement bien ma vie, on me prenait plus au moins au sérieux, je voyageais un peu, souvent version homme pressé mais quand même. J’ai fait le choix d’être plus pauvre et je bosse 2 fois plus, mais je vais pas me plaindre j’ai quand même un salaire presque assuré pour 4 ans. Ma vie dépend de mon directeur. Je voyage un peu plus avec un peu plus de temps, par contre personne ne paye la business classe. Et surtout, on me prend plus au sérieux … doctorant?? tu fais encore des études?? ….euh non, je bosse, enfin je fais un doc… Bref encore un grand moment de solitude… Heureusement j’ai ma collection de Corto sous la main, ça m’aide à  me contenter de chercher.
Sinon, comme tout monde un minimum fermé, « nous » avons nos propres blagues et délires décalés, qu’on retrouve, bien sûr, sur la toile… PhD Comics est probablement le plus connu, et c’est mérité. En français, dans le genre décalé, TDM (thèse de merde) a tout de même un coté triste. Sinon j’aime beaucoup « vie de thésarde ».

Et comme la règle de la « procrastination » est tellement vraie, je vais participer à  un nouveau projet avec proexport (l’entreprise colombienne qui se charge de la promotion touristique du pays) et écrire une série de post sur le tourisme en Colombie. Oui Oui, ma thèse est sur la recherche des traces de Corto en Colombie…

source

Un hommage

Fernando Peà±uela, acteur de théâtre (et un peu de télénovela), dramaturge, écrivain, musicien, prof … et j’en passe, est mort il y a deux jours, théâtralement. Les principaux journaux, Semana, El Espectador, El Tiempo, rendent hommage à  ce personnage de la scène artistique colombienne.
En mémoire des nombreux moments passé avec lui, voici une petite video publiée ici même il y a quelque années, lors d’une de ces nombreuses fêtes du théâtre de la Candelaria. « Camino verde »
Image de prévisualisation YouTube

L’important est de ne pas se laisser aller

100% rhum. pas de glace ni d’autre liquide immonde…

je me rends

Voilà  un mois que je n’ai pas écrit… et j’avais vaguement dis à  Vlad qu’en un mois j’aurai fini mes réserve de rhum!
Le fait est qu’en un mois j’y ai même pas touché, pas eu le temps, les fêtes autant en nombre qu’en temps ont été divisée par 4 en 2 mois. C’est probablement bon pour moi, pour ma carrière ou je ne sais quoi… en tout cas les choses empirent, le travail s’accumule, de nouvelles choses apparaissent toutes les semaines. Je ne m’en plains pas, c’est plutôt cool, je rencontre des nouveaux gens, je vais voyager, je travaille dans des sphères complètement différentes les unes des autres, bref je découvre mille trucs.
Mais voilà  ça a forcément des implications sur mes autres activités, la fête (mais ça, ça changera vite) et mon blog.
Après une longue réflexion j’ai finalement décidé de me rendre et d’arrêter d’y penser, car chaque jour est un dilemme, il se passe tellement de choses par ici que je pourrai écrire tout le temps, les idées me trottent dans la tête et je me retiens, je dois me centrer sur le reste… donc c’est plus simple d’en finir.
J’abandonne mon « devoir citoyen » de raconter « ma » Colombie.

Patxi en parle de temps en temps et j’espère qu’elle augmentera le rythme malgré ses futurs nouveaux devoir de mère. Nathalie et Jean-Jacques Seymour en parle aussi. La matière existe… Et la Colombie vit en ce moment de grandes choses, ou plutôt d’importantes choses. Uribe l’omniprésent, l’Unique gouverneur de ce pays modifie, en bien ET en mal la construction de la Colombie. Il est de plus en plus difficile de ne pas être uribiste, non pas parce que Uribe est devenu bon mais simplement parce que l’option alternative est de plus en plus impossible. Pour certain être contre le gouvernement est devenu un cauchemar… mais même à  ça les uribiste ont une réponse: « au moins le cauchemar tu peux le vivre, il y a 15 ans on te tuait pour être dans l’opposition ».
Oui, c’est vrai mais est-il vraiment sain de voir de marionnette /statuette du président à  tous les coins rue??… des fois je me demande si ce mal est nécessaire et si le résultat dans quelques années ne va pas être encore pire: la mafia au pouvoir et le pays sombrant dans un chaos général…
Du coup je continue à  penser, comme certain intello de par ici, que la Colombie n’a pas besoin de héros sinon d’un État de droit, et ça ici c’est déjà  être dans l’opposition.
Bref la Colombie m’émotionne toujours autant et j’espère continuer à  écrire sur ce sujet plus tard ici ou ailleurs. Il est d’ailleurs fort probable (j’espère avoir un peu de temps pour ça) que je reprenne mon clavier pour écrire non pas sur la politique du pays mais sur mes voyages sur le blog Histoire de Voyage qui ne cesse de grandir.

Merci à  vous Tous amis lecteurs et salutations à  tous mes collègues blogueurs, particulièrement mon ami Jean Claude qui m’a initié et Dul qui m’a souvent motivé! Sans oublier évidemment la clique des francophones en Amérique Latine tous chez rezolatino (merci Jean Luc) et en particulier la mafia argentine avec qui j’ai beaucoup beaucoup rigolé: Patrick le parrain, Clément le juge avocat (garant corrompu des lois), Guillaume le tueur, Dul le Rebelle, Marc Scavenger le diplomate vendu, Monie la fausse médiatrice qui utilise (aussi) des bannières du CICR. Et les indépendants, Roberto tonton Francis, Marc le motard et Patxi la future jeune maman.

Des stats a n’en plus finir

Les Statistiques, un monde merveilleux voir même un merveilleux monde… Sur les blogs il y en a plein, des stats de commentaire, de post et visiteurs etc… Sur ma page d’administration de mon blog ça me dit que j’écris 520 posts, qu’il y a 17 catégories et 85 tags. C’est super! Il y avait aussi un pluggin qui me parlait des visites. Mais je l’ai viré il y a quelque mois, mais il m’en reste un autre, une page externe qui se met à  jours chaque 24h. Mais le premier se mettait à  jour en direct et je l’ai plus… aujourd’hui je regrette, je n’ai rien à  faire, mon semestre est fini, j’ai fait passer les exams, les oraux et tout le tsoin tsoin, j’ai rendu les notes, j’en ai même virer 14… navré pour eux.

Je ne suis pas en vacances, non, je dois écrire des trucs, préparer un conf’ et préparer mes cours suivant, faire des rapports et bien sûr aller me montrer à  l’uni pour dire que je ne suis pas parti. Mais bon, c’est pas le stress. Du coup je visite mon truc spécial de stats. J’avoue que je ne sais pas trop ce que c’est ni comment ça marche, mais ça me donne en détail les provenances, le temps, le pourquoi et le comment des visites.

Le résultat est magnifique, en 2006 il y a 13 mille visites, 20% ont mis mon blog en favori, le mot le plus cherché fut « transmilenio ». En 2007, 130 mille visites, la phrase la plus recherchée fut « fabrication de la cocaïne »…

Et en 2008, jusqu’à  ce jour il y a eu 65 mille visites, 40 mille visiteurs différent et 25% ont mis mon blog en favori, la phrase la plus recherché fut « fabrication de la cocaïne » …

C’est dingue, mais on peut perdre un temps fou en lisant ces stats, et voir des trucs tout aussi bête que la lecture de stats: par exemple en février 2008 une personne a cherché: « du sang dans une banane »; un autre en mars 2007 « combien de chevaux sur un moteur de renault 4l » … ?!?  ou encore « comment se dandine les fesse de Shakira ».

Mais ceux là  ne sont drôle que 5 minutes, les meilleurs sont ceux du genre: « les buts des paramilitaires » … on les cherche encore… « pourquoi les farc trafic » … grande question existentielle.  « uribe est-il méchant? » … non bien sûr que non, c’est la réincarnation du petit Jésus.  C’est assez divertissant de voir que certain confonde internet avec le grand miroir de blanche neige. « suis-je la plus belle? »

Bon, c’est bon, j’arrête, j’ai perdu ma matinée… je peux aller dire bonjour à  mes chefs… les stats, m’auront occupé quelques heures… et vous au moins 5 minutes…

Confiture du dimanche

Mon stock était vide, et le dimanche matin juste avec du miel c’est un peu light. Comme ici c’est pas très facile de trouver de la bonne confiture cela fait déjà  quelques temps que je la fais moi-même. Alors voilà , du classique, mûres et fraises. Je voulais faire aussi uchuva (c’est super bon) mais hier au marché ils n’étaient pas vraiment beau. Il faut que je me lance aussi dans le lulo, ça doit être pas mal non plus.