Les blogs sont-ils l’information de demain ? – 1ère partie

Le titre est peut-être racoleur, mais j’ai USA Today, Le Matin et le GHI sous mes yeux. Il doit y avoir du mimétisme là-dedans. La BBC, qui n’a rien en commun avec les précédents quotidiens, titre aujourd’hui pompeusement « Blogs vie with news for eyeballs » (Les blogs luttent avec la presse écrite pour attirer l’oeil), expliquant qu’avec le choix de Yahoo d’inclure les recherches de blogs, la blogsphère devient une réelle concurrence à l’information officielle. Passons le fait que Google ait lancé depuis au moins trois semaines déjà son propre système de recherche de blogs 1 : la BBC, peut-être le…

Continuer la lecture

Untergang

– Trop humain ! – Trop sensible ! – Trop pas assez démoniaque, pas assez représentant du diable sur Terre ! Extrait de quelques unes des critiques qui accueillirent Der Untergang, film sur les derniers jours d’Hitler, une oeuvre d’Oliver Hirschbiegel, réalisant là son troisième film. Il faut dire que parler d’Adolf Hitler n’est jamais facile, quelque soit la bonne foi dont pour être animé le réalisateur. On touche à l’une des plus grande catastrophe de l’humanité, LA guerre de tous les superlatifs. Il fallait un ennemi à la hauteur des dommages irréparables engendrés, comme si, dans tout bon film…

Continuer la lecture

Arizona Werewolf

« Cette nuit, il va se réveiller… » Je ne sais pas si ce sous-titres était destiné à informer le spectateur que toute l’équipe (réalisateur, acteurs, producteurs) avait dormi durant le tournage. Ce qui est certain a contrario, c’est qu’Arizona Werewolf est le plus mauvais film de l’histoire du cinéma. Je ne suis pas le seul à le dire, l’imdb lui donne au moment de la rédaction de ce message la position incroyable de « 23ème plus mauvais film au monde » . Le moins qu’on puisse dire, c’est que le rang obtenu est à la petitesse de la qualité du film. Ce film…

Continuer la lecture

Akira Kurosawa

Mythe oublié au pays du soleil levant Le 6 septembre 1998 mourut d’une crise cardiaque l’un des plus célèbre, pour ne pas dire le plus célèbre réalisateur nippon : Akira Kurosawa. Dans une indifférence presque totale, un encart dans les revues populaires, «l’Empereur» – surnom donné par ses pairs – s’est éteint. En 1971 il avait déjà eu à souffrir de l’incompréhension du grand public, et manque de peu sa tentative de suicide. Sa vie ressemble à une tragédie shakespearienne, et peut-être est-ce cela qui pousse à plusieurs reprises le maître à adapter des tragédies de l’illustre anglais. Il réalise…

Continuer la lecture

Le Troma de Lloyd Kaufman

Je ne suis pas du tout un fan de gore. Non, je trouve même ça plutôt chiant, hormis quelques perles comme Evil Dead, Bad Taste, et quelques autres qui ne me viennent pas à l’esprit. N’empêche que, à force de me dire que c’est niais, qu’il n’y a rien d’intelligent, j’ai décidé de tenter de dénicher quelques trucs sur le sujet. Et c’est là que j’ai découvert (il y 3-4 ans maintenant) un certain Lloyd Kaufman, qui se trouve être l’un des plus grands producteurs de gore aux USA. Il a faillit me faire changer d’avis sur le sujet, en…

Continuer la lecture

Bush : plus fort que Katrina, rien ne l’arrêtera

La république des petits copains selon George W. Bush. C’est une expression ne représentant qu’une infime partie de ce qui se passe en ce moment dans l’Etat le plus puissant au monde. Celui qui lutte pour la démocratie, la liberté, l’honnêteté, et toutes ces bullshits. Après avoir placé Wolfowitz et Rumsfeld (respectivement ancien et nouveau secrétaire-ministre de la défense), Brown (démissionnaire, Agence de sécurité intérieure, la FEMA), Bolton à l’ONU, avoir octroyé de juteux contrats à tout ce que compte les USA de plus pourri (Dick Cheney et Halliburton, pour prendre la partie émergée de l’iceberg), on pensait le voir…

Continuer la lecture

Gremlins

Selon l’âge dont dispose le lecteur enthousiaste de cet article, le titre a de grandes chances d’évoquer un conte aussi fort que sorti des frères Grimm. Et pourtant : à l’origine, Gremlins est tout juste de la bonne série B. Des personnages peaufinés, un scénario et une ambiance sympatoche, mais de la série B malgré tout. J’en veux pour preuve l’humour décalé des monstres : les gremlins plante dans l’appendice charnu arrière des seringues, se déguisent en femelles gremlins (scène que l’on revoit dans le second opus), jouent aux cartes, s’émerveillent devant Blanche Neige et les 7 nains. Les gremlins…

Continuer la lecture