Avoir l’IMDb à la maison

Ceci est la copie d’un message que j’avais écrit sur le net il y a… pfiou, peut-être 5-6 ans. Il est néanmoins toujours valide, même si l’ADSL a rendu ce besoin moins impérieux.

L’imdb est le site de recherche sur le cinéma le plus complet au monde. Depuis plusieurs années, il est possible de « l’installer » chez soi. Non, je ne déconne pas, le seul problème, c’est que… ça prend de la place. Chez moi, j’en suis à 1,5 Go. Donc petits joueurs du disque dur s’abstenir.
Différentes étapes pour consulter tout ça depuis son PC, et croyez-moi, c’est devenu très simple avec le temps.

  • 1. La base de données
  • C’est la partie la plus simple. Via un site ftp (l’un des sites officiels est lien ftp://ftp.fu-berlin.de/misc/movies/database/) vous téléchargez tous les zips (au format list.gz) présents. Attention, j’ai dit que c’était facile, mais pas rapide, il y en a pour plus de 500 Mo !
    Une fois que c’est fait, vous les mettez de côté dans un répertoire destiné à rester fixe. Vous dézippez tous les fichiers, avec WinRar (avec winzip ou winace, les fichiers en ressortent corrompus). Vous pouvez effacer ces désagréables fichiers .gz, les seuls qui nous intéressent seront les .list.

  • 2. Le logiciel de gestion de base de données : MySQL
  • Il suffit de downloader sur le site officiel de MySQL (cherchez la 4.1 ou supérieure).
    Pas compliqué à installer, il faudra créer une base de données ; pas trop compliqué non plus, il suffira de créer un répertoire « IMDB » dans le répertoire \MySQL\Data\.
    J’avais eu un petit prob, mal documenté : le mot de passe. Le plus simple et rapide (mais ne passant pas par la voie obscure) est d’aller sur l’onglet my.ini Setup, et de définir sous USER bein, disons un nom d’utilisateur, et sous PASSWORD, mettre le nom de votre chat (tout le monde fait ça, non ?). Ces deux infos seront nécessaires pour le logiciel suivant. Pour enregister les données, fermez et réouvrez WinMySQLadmin (qui se lancera dorénavant tout seul au démarrage de Windows, mais il ne prend que 2k).

    EDIT :
    WinMySQLadmin n’est plus livré avec MySQL. Tant mieux, il était très primitif. A la place, il convient d’utiliser MySQL Administrator. C’est plus complet, plus joli, et plus user-friendly. L’onglet « setup variables » contient tout ce qu’il faut, désormais.

  • 3. Le logiciel n° 1 : AMDbfront
  • Vous allez sur le site de AMDb front, et vous y téléchargez le programme qui vous ouvre les portes du paradis (lien direct ). Vous l’installez, et on peut passer à la suite.
    Vous lancez AMDbfront, et normalement un zoli message d’erreur apparaît. Pas de prob, il lui manque tout, au pauvre.

    1. D’abord, définissons avec edit – options – environnement les répertoires Lists-Path (répertoire où vous avez dézippé les .list téléchargées) et Temp-Path, soit le répertoire temporaire, utilisé lors de la création de la base de données.
    2. Ensuite, les données qui permettent à AMDbfront de communiquer avec MySQL. Edit – options – MySQL :
    Host : localhost
    Database : IMDB (si vous avez choisi ce nom comme nom de la base de donnée sous MySQL)
    User : votre nom à vous, et à personne d’autre
    Password : nomduchat (si vous avez mis le nom de votre chat comme mot de passe)

    On ferme, on relance, et il faut vite filer dans les options – MySQL et cliquer sur  » Test connection « . Et là, miracle, il détecte tout ! Enfin, la base de données est encore vide… Donc file – build DB – both , ce qui va importer les fichiers .list vers MySQL, et créer un nouveau répertoire de ~700 Mo là où vous avez installé MySQL. C’est le moment où aller fumer une clope (oh, boire un thé pour être politiquement correct) : à titre d’info, avec mon Athlon 1,4 Ghz, il y en a pour 7 minutes environ.
    C’est le logiciel que j’utilise en ce moment, donc je ne serai pas d’un grand secours (pour l’instant) avec les autres.

  • 3.1 Alternative : yaJMDb 1.0.17 beta
  • Au lieu d’AMDfront, on peut installer un programme tout en java. Cela requiert plus de programme, mais il est plus joli et surtout il est compatible Linux (pour les r3b3lzzz en herbe).

    Il faut alors deux programmes et un driver :

    1. yajmdb 1.07, qui est le frontend ;
    2. sur Sun, trouver le fichier j2re-1_4_2_03-windows-i586-p.exe (ou plus récent), qui installe l’environnement java.
    3. Puis les drivers d’interfaçage java- mysql

  • 3.2 Alternative 2 : JMDB
  • Concurrents malgré eux du site précédent, vous trouverez ici. C’est encore une fois des gens qui parlent allemand qui l’ont fait. Et les fichiers utilisés sont les mêmes que pour le programme précédent… Je ne veux même pas me lancer dans une polémique pour savoir qui a copié qui.

  • 4. Mise à jour (pour les fadas)
  • Un programme peut vous ôter une grosse épine du pied, il s’agit de SyncIMDB. Pas besoin de se casser la tête à faire du ftp manuellement, même si je reconnais la plupart des gens du forum sont des hackers d’un tel niveau qu’ils verraient ce genre de facilité comme une régression inacceptable. Pour les autres, utilisez-le.
    Pas grand-chose à y configurer, juste donner le nom du dernier fichier .diff téléchargé. Késako ? Les fichiers diffs sont les fichiers de mise à jour, qui contiennent tous les fichiers lists à importer à votre belle base de données. Pour savoir où vous en êtes dans cette liste, vous allez ici lien ftp://ftp.fu-berlin.de/misc/movies/database/diffs/ et vous regardez le nom du dernier fichier visible. Vous copiez ce nom dans SyncIMDB, et à chaque fois que vous ferez la sychro, il s’occupe de voir s’il y a qqchose de neuf.
    Les mises à jour se font hebdomadairement tous les vendredi (en théorie, en pratique ça va jusqu’au dimanche). Lorsque SyncIMDB vous rapatriera un nouveau fichier diffs-XXXX.tar.gz, il faudra le dézipper avec WinRar (avec winzip ou winace, les fichiers en ressortent corrompus) dans un répertoire prédéfini dans AMDbfront (edit – options – environnement – Diffs-Path). Cela permettra à AMDbfront de faire la mise à jour de sa base de données, lors de son lancement.
    Un fois les fichiers .list dézippés, il faut faire l’update des fichiers .list originels (qui sont dans un répertoire « lists », normalement). Pour cela, il vous simplement lancer AMDbfront, qui vous demande si vous souhaiter faire l’update : dites oui.
    Une fois que c’est fait (c’est assez rapide, comparé à ce qui vous attend), il faut importer les nouvelles .list vers la base de données MySQL. Pas de panique, AMDbfront s’occupe de tout : file – build DB – Both (et cela, pour autant que vous ayez refusé de le faire immédiatement après la proposition d’AMDbfront, juste après l’update des fichiers lists).
    Et c’est fini ! Votre base de donnée est à jour. Pour une semaine, du moins… 😉

  • 5. Annexes
  • Il y a plein de trucs à faire : graver les bases de données sur CD, mettre des images qui peuvent s’afficher avec le nom des acteurs/films/réalisateurs (il faut donc définir les répertoire dans les options d’AMDbfront, et télécharger les images sur le site d’unzeit), etc.

    Enjoy !

    A propos jcv

    Admin du site, égocentrique, élitiste, gauchiste et humaniste. Un peu cacatiste aussi, dit-on de moi.

    Un Commentaire

    1. L’article est peut etre vieux mais il m’a bien aidé ce soir 🙂

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.