Le prix de l’essence…

… et ses réactions stupides.

Le prix de l’essence atteint des records, bien qu’en termes relatifs, il est encore bien en deçà des années 70, lors des crises pétrolières. Il devient cher de se déplacer, cher de se chauffer, et même si pour l’instant, cela ne s’est pas répercuté en inflation, ça ne devrait pas tarder avec le prix actuel.

Le symptôme est visible, et les causes connues : entrée de l’Inde et de la Chine dans les pays massivement consommateurs de pétrole (pression de la demande), peur de la raréfaction de la matière première (toujours pression sur la demande), vaguement une raréfaction de l’approvisionnement, avec l’Irak devenu simple petit exportateur depuis 1991 (phénomène renforcé depuis 2003, raréfaction de l’offre), et plus récemment le cyclone Katrina qui dévaste des rafineries dans le sud des USA (toujours raréfaction de l’offre). Ces 2 derniers phénomènes sont toutefois à relativiser, puisque l’Arabie saoudite ne cesse d’augmenter son exportation de brut, et peut combler quelques déficits passagers. Toutefois, ce n’est pas parce que aujourd’hui la pétromonarchie peut augmenter sa production et obtenir un résultat, que demain ce sera le cas. Ses capacités productives sont quasiment au maximum, et elle ne pourra pas, quelques soient les gémissements occidentaux, quelques soient les pressions exercées par les USA, aller au-delà.

Conclusion ? Le prix de l’essence va augmenter. L’offre peut encore augmenter, l’Irak peut à nouveau redevenir un grand pays exportateur, mais il faut se rappeler qu’au faîte de sa gloire, le pays ne dépassait pas le 10 % de la production mondiale. L’Arabie saoudite, c’est près de 25 %, et elle est en panne. Donc l’offre aura beau monter d’un chouillat, elle ne comblera pas les problèmes matériels de surplus de demande et psychologique de crainte du consommateur. L’essence, plus que jamais, va être chère.

Deux types de réactions à cela : ceux qui se disent « inventons autre chose, voguons vers l’alternatif », et ceux qui protestent face à cette envolée des prix, pensent que ce sont les méchantes compagnies pétrolières qui s’en mettent plein les fouilles. Les compagnies pétrolières sont criticables sur tellement de points qu’un livre de la taille de l’encyclopedia universalis serait insuffisant pour contenir tous les reproches; mais dans le prix de l’essence, la majeure partie du prix vient des taxes étatiques. D’ailleurs, le centime climatique est le dernier né de ce type de mesures. Non, ceux qui font du flouze dans pareille situation, c’est… les pays producteurs de pétrole. L’Arabie saoudite devrait pouvoir financer de nombreux projets sociaux, cette année; à moins que, comme d’habitude, elle dépense inutilement le fruit de sa providence, et qu’elle se demande plus tard où est passé sa rente pétrolière.

Pour en revenir aux réactions occidentales, le deuxième type de réaction m’indispose au plus haut point. Trop cher ? Eh bien, ne roulez plus en bagnole, bon sang ! Oui, pour les campagnes, c’est plus difficile; mais faite pression pour que l’on desserve mieux, via des services publiques, vos régions ! En d’autres termes, toutes l’énergie de plainte devrait être utilisée pour du durable, et non pour que le prix de l’essence baisse, qui ne peut de toute façon qu’être temporaire.

Je suis très étonné par ce deuxième type de réaction; le dernier en date, reçu par e-mail de masse d’une connaissance, reproduit en entier :

Le prix des carburants, une honte
message à faire suivre à tout votre entourage

FAITES L’EFFORT DE LIRE CE MESSAGE EN ENTIER!!!SVP

ON N’A RIEN À PERDRE À ESSAYER

Même si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez distribuer le message
suivant à vos
amis, pour une guerre des prix intelligente contre les compagnies
pétrolières…. On dit que le prix de l’essence va bientôt dépasser 1.50
Euro le litre…!!! Vous voulez que les prix baissent ? Il faut agir
conjointement et solidairement. Quelqu’un a suggéré une idée géniale ,
beaucoup plus sensée que celle qui nous demande de ne pas acheter
d’essence tel et tel jour, en avril ou mai dernier. Les compagnies
pétrolières ont bien ri de cette démarche parce qu’elles savaient que nous
ne pourrions pas continuer à NOUS faire du mal en refusant
systématiquement d’acheter de l’essence: c’était
beaucoup plus un embêtement pour nous qu’un
problème pour elles.

Mais la proposition suivante pourrait s’avérer d’une efficacité
redoutable, pour autant qu’on l’applique de façon rigoureuse. Prenez le
temps de lire ce message au complet et joignez-vous à nous. Les compagnies
pétrolières et l’OPEP nous ont conditionnés à croire que le prix qu’ils
nous imposent est une très bonne affaire. Mais vous pensez probablement
qu’acheter l’essence aux environs de 58,9 cents le litre est une très
bonne affaire. Nous aussi !!!

Nous devons donc mener des actions résolues pour leur montrer que ce sont
les acheteurs et non les vendeurs qui contrôlent le marché. Vu la hausse
quotidienne du prix de l’essence, nous devons réagir
en tant que consommateurs. La seule façon de voir chuter les prix consiste
à frapper le portefeuille des compagnies pétrolières en n’achetant pas
leur essence, mais sans que Nous soyons les premiers
embêtés. Or, étant donné que nous avons besoin de nos voitures, nous ne
pouvons pas nous permettre de faire la grève des achats d’essence. Nous
pouvons toutefois avoir un impact réel sur le marché de l’essence si nous
agissons tous ensemble dans cette guerre des prix.

Voici la proposition:

N’ACHETONS PAS UNE GOUTTE D’ESSENCE AUX DEUX PLUS
IMPORTANTES COMPAGNIES PÉTROLIÈRES (qui n’en font plus qu’une maintenant):
SHELL et ESSO. Si elles ne vendent pas d’essence, elles seront obligées
de réduire leurs prix. Si elles réduisent leurs prix, les autres
compagnies devront les suivre. Mais pour créer un tel impact, nous devons
obtenir la coopération des millions de clients de SHELL et ESSO. Le Net
nous donne le moyen d’y arriver: Ce message a été envoyé à une trentaine
de personnes.
Si chacune d’entre elles le transmet à environ une dizaine de ses
connaissances (30 x 10 = 300), que celles-ci
font la même chose (300 x 10 = 3000), et
ainsi de suite, ce message aura atteint plus de TRENTE MILLIONS de
consommateurs à sa septième génération ! Tout ce que vous avez à faire
c’est d’envoyer
ce message dès aujourd’hui à 10 personnes en leur demandant de faire la
même chose. ET BIEN ENTENDU, EN PARALLELE, N’OUBLIEZ PAS DE BOYCOTTER
SHELL ET ESSO. C’est tout. Agissons ensemble pour faire la différence !
Si vous croyez pouvoir provoquer une différence sur le prix de l’essence,
passez ce
message à vos connaissances.

ON N’A RIEN À PERDRE À ESSAYER

Rapide leçon d’économie : baisser la consommation permetterait de faire baisser le prix du combustible, et par là-même réinclure dans l’achat tous ceux qui se plaignent du prix excessif. De plus, les compagnies pétrolières ne sont pas responsables du prix prohibitif1 de l’essence. Ce mail est donc un très bon exemple du deuxième type de réaction.

Evidemment, le must est d’être du premier type; ces gens commencent à progressivement être pris au sérieux, surtout avec un prix à la pompe aussi élevé. Etonnant comme ceux qui, hier, passaient pour hurluberlu, des fantaisistes, deviennent crédibles, d’un seul coup. Homo économicus, je te hais.

  1. Pour des raisons personnelles, j’aimerais voir le prix de l’essence à 10 frs le litre, mais cela ne regarde que moi. []

A propos jcv

Admin du site, égocentrique, élitiste, gauchiste et humaniste. Un peu cacatiste aussi, dit-on de moi.

13 Commentaires

  1. Retour PingLe prix de l’essence | Pourquoi Comment Combien

  2. Peut-être n’as-tu pas lu l’article, ni les commentaires qui ont suivis.

    « Trop cher ? Eh bien, ne roulez plus en bagnole, bon sang !  »

    Faire une pétition pour réclamer de l’essence moins cher, c’est non seulement ridicule, mains en plus inutile.

    A moins de subventionner le produit qui pollue le plus à ce jour ? Ce serait un comble…

  3. Bonjour,

    Pour les personnes intéressées, nous avons mis en place une pétition concernant cette hausse de prix.

    Pour signer, rendez-vous ici :
    http://www.joecarbure.com/Petition

    Salutations.

  4. Bonjour,

    A qui profite le crime ? C’est toujours les mêmes « cons » qui paient ! Navré mais je n’ai pas d’autre terme. C’est clair que 10 cts en plus au lt sur mon budget mensuel c’est plus difficile pour moi que pour les actionnaires et directeurs des manias du pétrôle ! Quand il auront mit les familles sur la pailles ils vont aller en chercher où du fric ? C’est de l’escroquerie et du vol public autorisé je dirais même avec la sainte bénédiction de nos politiciens.

    Tous ces faux argumentaires et articles dans les journeaux ou à la TV par lesquels nos dirigeants ne cessent de se cacher et de se protéger ne sont que de la masturbation intellectuelle. C’est clair que si j’avais un MI de revenus annuel je verrais la chose autrement mais c’est pas le cas ! En fait demain si je suis milionnaire je verrais toujours les choses comme aujourd’hui car je les ai vécus, pas nos politiciens qui n’ont aucune idée de ce que vivent les familles … alors allons-y encore avec le prix de l’essence.

    A qui profite le crime ? Il y a très certainement des produits de substitution mais à qui ça profiterait ? Tout ça c’est du bla bla

  5. C’est de la théorie de citadin, soit. Il est vrai que ce genre d’idées n’a jamais été très populaire en milieu rural.

    Mais l’outil de comparaison entre les deux milieux doit être une certaine idée de l’égalité; est-ce qu’en campagne on pollue moins, avec un litre d’essence ? Je ne pense pas. Le rejet de CO2 est identique, il n’y a donc pas, a priori, de raison de laisser l’essence à des prix « abordables ».

    Nous sommes dans une catastrophe annoncée, le sais-tu ? Les solutions viennent certainement d’énergies alternatives, de moteurs moins « pétralophages », des solutions qui sont encouragées aujourd’hui auprès des industriels grâce à ce prix de plus en plus élevé.

    L’essence à 10 balles, c’est avant tout la théorie d’un type qui voit arriver avec angoisse que l’adaptation au réchauffement climatique doit déjà se faire dans certaines parties du monde. Et qui décide de prendre le vélo régulièrement, pour surfer entre des voitures assassines surpeuplant sa cité, pour consommer moins d’essence.

    Il est temps d’adapter notre mode de vie, qu’on soit citadin ou rural.

  6. On peut défendre l’idée de l’essence a 10 balle mais sa reste de la théorie de citadin qui trouve un arrêt de bus tous les 15 mètres… que dire des gens qui habite dans les régions périphériques ou des personne qui sont obliger d’utiliser un véhicule privé genre pour de la livraison ou pour des représentant et les paysan ou ceux qui habite à la montagne…. bref tous sa pour dire que l’essence à l’heure actuelle est une matière dont on a besoin et qu’elle doit rester à des prix abordable. Il faut cependant mettre tous les moyens possible pour préparer l’après pétrole en donnant plus d’argent au recherches dans ce domaine obliger constructeur de voiture et compagnie pétrolière de mettre à la pâte et je pense qu’on devrai pouvoir trouver une solution.

  7. Retour PingLe prix de l’essence « Dr. Goulu

  8. Suite de chez l’ami.

    Thierry Breton : je suis content de voir que tu reviens à la raison, cessant de t’agiter comme d’autres ayant plus d’expérience que toi en la matière.

  9. Retour PingBLOG - NOTES     [ Yann ]

  10. Mon copain voyageur 🙂 Et d’accord avec moi, c’est génial, ça !

    Je ne savais pas que Delanoë avait refusé l’interdiction des 4×4 en ville; j’irai chercher à l’occaze, car ça m’étonne beaucoup…

    Le problème de l’essence chère, c’est l’inflation; l’augmentation du prix de l’essence augmente TOUS les biens de consommation; les démunis n’auront pas que des problèmes financiers pour rouler en voiture, mais aussi pour acheter à bouffer, se fringuer, etc. Donc si dans l’idée, le déplacement en voiture plus cher ne me dérange, au final, c’est moyen. D’où la seule solution équitable : intervention musclée de l’Etat, avec taxation gigantesque des voitures selon leur degré de pollution.

    Et la taxation doit prendre la forme d’un impôt sur le producteur, plutôt que sur le consommateur; on incite ainsi bien plus fortement le producteur à se moderniser, à « s’alterniser ». CQFD !

    Et sur les clopes : l’augmentation constante du paquet a été l’une des raisons principales pour que je décide d’arrêter. Je n’avais plus assez d’argent pour me foutre les bronches en l’air. C’était pas si mal, comme tu le dis 🙂

  11. Je suis d’accord avec ton analyse Psykotik. Neanmoins je pense qu’on peut ajouter que les EU, cyclone mis a part (qui au passage on espere les fera reflechir a deux trois petites choses concernant le changement climatique) pourraient produire plus qu’ils ne font actuellement, mais que s’ils ne le font pas c’est par pur choix strategique: Importons d’abord ce qu’ont les autres, et gardons nous les dernieres gouttes de petrole que la terre voudra bien nous donner.
    Quand aux reactions dont tu parles: La premiere est bien entendu la meilleure, mais aussi la plus juste. On connait en effet ces solutions alternatives, pour les voitures du moins. Tous les fabriquants ont dans leurs cartons des modeles de voiture roulant a l’energie propre. Toyota a d’ailleurs sorti pour le grand public une voiture hybride tres efficace. Simplement il existe un lobby tres puissant… Mais surtout, un manque de courage politique. Rien ne nous empeche d’interdire de rouler a l’essence dans les villes, rendant ainsi plus ou moins obligatoires les petites citadines electriques, ou les voitures hybrides, qui je le repete pourrait des demain etre produite en grande quantite et fonctionnent a merveille. Ou encore tout simplement rendre obligatoire ces voitures partout! On peut aussi penser que nos gouvernements pourraient donner l’exemple en abandonnant leurs grosses 607 dans Paris. Le 4*4 en ville pourrait aussi etrep prohibe, comme l’ont proposes les verts parisiens, proposition malheureusement rejetee par Bertrand Delanoe qui ne fait decidemment pas du bon travail a Paris. Le probleme pourrait donc etre resolu politiquement, et de ce fait par la pression populaire, et c’est dans ce sens la qu’il faut la diriger.
    Pour ce qui est de la pression en faveur de meilleurs services publics dans les campagnes, tu ne peux pas esperer que les gens consacreront leur energie a ca. Ce que veulent les gens c’est pouvoir circuler dans leur voiture personnelle! C’est utopique de croire que ca marhera. Les pouvoirs publics preferent mille fois baisser les taxes sur l’essence qu’investir dans ce type de services tres couteux… On peut noter la propoisition recente de Thierry Breton, ministre de droite faut-il le rappeler (droite et ecologie peuvent donc aller ensemble contrairement a ce qu’affirment certaines mauvaises langues) de taxer specialement le compagniespetrolieres qui degagent des benefices toujours records.
    Donc oui, pour les raisons que tu a justement relevees, le prix de l’essence a la pompe augmentera toujours, et c’est tant mieux a mon avis. Conduire deviendra un privilege de riches diront certains, et je leur repond que la aussi que ce n’est pas mauvais, car il y aura de ce fait moins de conducteurs donc moins de pollution. C’est comme l’augmentation du paquet de cigarettes: Seuls les « riches » peuvent se permettre de fumer, mais ca coute moins cher a la societe en cancers et autres maladies car il y a moins de fumeurs, l’argent peut donc aller ailleurs. Malheureusement l’essence nous la respirons tous… C’est pour ca que je dis VIVE L’ESSENCE A 25 BALLES!

  12. Personne n’est à l’abri : le monde

  13. Retour Ping Dr. Goulu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.