Déc 02 2006
President Bush was right

(extrait d’un énervement gratuit, qui fût suivit par d’autres plus longs)

Je repense souvent à ce site où j’ai eu l’exquis privilège de m’empoigner avec de nombreux rédacteurs-commentateurs, qui tentaient de m’expliquer que ce faisait Bush était bien, beau, grand, et en avance sur son temps. Que je n’étais qu’un sale gaucho, que la sécurité c’est vachement important, que les médias sont tous à gauche, et que je sous-estime le danger de l’extrémisme islamique.

Il n’y a guère plus grand monde, 3 ans après la guerre illégale, qui oserait dire que l’intervention US n’était pas une catastrophe. Certains proches conseillers de Bush le prévoyaient, on les a remplacés par de plus optimistes. Personne, même sur ce website idéologiquement peu neutre, n’oserait dire que le monde est plus sûr après l’invasion étasunienne en Irak. Et souvenons-nous que c’était le dernier motif en date d’entrée en guerre tout de même. Bon, il est vrai que ce ne fut que le dernier sur une longue liste, mais ce fût le dernier auquel se raccrocha une administration qui, sur le plan intérieur, pouvait au moins compter sur les votes de ses concitoyens.

Je reviens donc sur ce site, curieux de savoir comment est-ce que les néo-conservateurs francophones, courageux face aux milliards de voix qui s’élevaient contre l’intervention US, justifiaient maintenant celle-ci. C’est avec une certaine nostalgie que je lis que maintenant, le conflit régional s’étant focalisé avec l’Iran et la Syrie, on tente de justifier pathétiquement, indirectement, des choix dénoncés par une quasi-unanimité populaire rarement observée.

Malgré tout le dégoût que Hussein pouvait inspirer, il était l’ennemi le plus acharné du fascisme islamiste. A chaque fois que vous lirez une dépêche sur l’augmentation de l’extrémisme au Middle East, une escalade nationale au sujet des armes nucléaires, des explosions inter-confessionnelles provoquant des dizaines de morts, rappelez-vous : on vous l’avait bien dit. Tout le monde savait qu’une telle intervention serait source de flambée, et tous les scénarios prévus se déroulent, aujourd’hui, sous vos yeux. Seuls les néo-conservateurs et les va-t’en-guerre (parfois sincères, parfois juste un peu court de vue) on pu croire à la paix sur Terre et au Moyen Orient.

L’extrémiste Ahmadinejad est au pouvoir en Iran à cause de l’intervention US. Des « President Bush was right », dans le contexte moyen-oriental, ça ne peut qu’énerver…



Votez pour ce message :

Loading...
Classé sous : blog,Politique,USA   Tags :

| RSS 2.0 des commentaires

Un commentaire sur “President Bush was right”

» Ping «
» Mark - MySpace Blog «

links from Technoratirss | sign in | sign out



Laisser une réponse