Dis, papa, c’est quoi un raciste ?

Mon fils, ne cède pas à la croyance populaire : un raciste des temps moderne n’a rien en commun avec les partisans nazi. Au contraire, il s’en sert pour se convaincre que lui, il n’a rien en commun avec ces barbares d’une époque révolue; les formes les plus extrêmes de racismes permettent à d’autres formes, aujourd’hui, de s’épanouir totalement décomplexées.

Ainsi, de nombreux comportements racistes peuvent être quotidiennement observés dans nos sociétés démocratiques, sans que personne ne s’émeuve. Car mêmes les partis d’extrême-droite trouvent gênants les liens occasionnels entre leurs cadres et les nostalgiques du IIIème Reich; la mue, observée depuis une quinzaine d’année, est presque arrivée à terme. Que ce soit en France, en Italie, en Suisse, ou même en Autriche (et de se souvenir des scandales qui ont agité le FPÖ), il devient difficile pour ces partis de satisfaire la partie de leur électorat trop prompte à lever le bras fasciste aux meetings.

Devenant de moins en moins infréquentables, les partis « libertaires », « nationalistes », « identitaires », « patriotes », qui sont autant de déclinaisons de « xénophobes », ont été associés aux gouvernements. L’Italie, l’Autriche furent les exemples les plus médiatisés, mais notons qu’en Suisse, l’Union Démocratique du Centre (UDC), premier parti du pays, participe au gouvernement depuis deux décennies. Ce parti est l’un des premier en Europe a avoir achevé sa mue.

Qu’est qui se passe donc parmi les citoyens électeurs, qui considèrent comme valable le discours des héritiers de Charles Maurras, Mussolini ou Dollfuss ? La population européenne a tout simplement glissé elle aussi, passant d’un racisme franc et direct – mais inacceptable – à un racisme moderne, plus xénophobe et ethnique que raciale – et acceptable.

Pour entendre s’exprimer ce nouveau type de racisme, il suffit de se rendre au travail. De faire ses courses. D’amener sa voiture au garage. De se faire une toile. De prendre l’avion. D’acheter des fleurs. Le lieu importe peu, et le pays aussi : ce racisme des temps nouveaux, stigmatisé par les mouvements de gauche, minimisés par leurs pendants de droite, reste l’expression de la peur du changement, la nostalgie d’une époque où les choses nous semblaient plus stables, plus compréhensibles. Conservateurs, les sympathisants des mouvements racistes pensent que les changements sont provoqués par l’extérieur, et qu’il est nécessaire de se replier sur soi, pour protéger les commerces de sa ville, son mode de vie et ses habitudes. Le bouc-émissaire est donc tout trouvé : l’étranger, qui apporte avec lui coutumes et langues différentes.

On saisit aisément pourquoi des étrangers, parfois de première génération, sont séduits par ces partis racistes modernes. D’ailleurs, que des étrangers de première générations soient xénophobes, voilà là bien la preuve que l’intégration ne fonctionne pas aussi mal qu’on le prétend. Le monde change, et de plus en plus vite, les repères se perdent d’autant plus rapidement. Avec la perte de ces repères, la haine de l’étranger voit le jour, un étranger qui peut aussi bien être originaire du même pays que le raciste lui-même; il n’y a aucune contradiction, l’étranger ne représentant, après tout, que le germe étranger d’un corps dont se sent faire partie « l’ancien étranger ». Voilà pourquoi on assiste à l’adhésion de Noirs et d’Algériens au Front National français, d’Espagnols, d’Italiens, et maintenant de Portugais à l’UDC suisse, ou des Tunisiens aux partis de Gianfranco Fini en Italie. Les partis fascistes, de proprement racistes, sont devenus… xénophobes.

C’est de cette peau desséchée par les sursauts de histoire, que l’extrême droite en Europe s’est débarrassée : ce racisme basé uniquement sur la couleur ou l’origine a été englobé par le beaucoup plus vendable racisme xénophobique. A la haine du Juif, du Maghrébin ou du Noir, on a ajouté la haine de celui qui ne mange pas de porc, de celui qui a plusieurs épouses, de celui qui parle trop fort, de celui qui… a des pratiques différentes de son pays d’adoption. Cela revient la plupart du temps à détester les mêmes individus, mais permet de comprendre le tour de force si moderne qui consiste à vouloir fermer la porte à ses propres compatriotes.

Les écailles qui recouvrent les extrémistes d’aujourd’hui brillent pourtant de mille feux. Les reptations sont tout aussi directes et simplistes. On découvre une famille polygame, et voilà toute la communauté sénégalaise de Paris prise à partie. Des Maghrébins fraudeurs en Italie, et c’est toute la politique d’immigration qu’il faut revoir. Des jeunes yougoslaves en Suisse qui passent tabac (et tuent) un enfant, et toute la frustration contenue se déverse : « je ne suis pas raciste, mais je pense que les Sénégalais-Maghrébins-Yougoslaves ne sont quand même pas comme nous ». Une règle d’or de circonstance : se méfier, quelque soit le contexte, de toute personne commençant par un « je ne suis pas raciste, mais… ». Le « mais » annonçant une tirade raciste moderne, consistant à stigmatiser une communauté entière à cause d’un comportement isolé de l’un de ses ressortissants. Encore une fois, le racisme moderne, qu’on euphémise par le qualificatif si pratique de « xénophobe », n’est pourtant pas si différent. Il prône moins la violence à l’égard de l’étranger, ce qui lui permet de séduire un plus large électorat. Ce qui n’empêche que, observant un Noir crachant dans la rue, le néo-raciste sourira en voyant ses conclusions confirmées : les Noirs ne savent pas se tenir.

Le bon sens voudrait pourtant que le raciste réalise l’absurdité de ses tortueuses pensées. Lorsqu’un habitant français se fait alpaguer en possession d’héroïne en Indonésie, tout l’Hexagone ne devient pas un repère de dealers. Lorsqu’un Italien se fait pincer en compagnie d’une mineure en Thaïlande, ce n’est pas toute l’Italie qui est coupable de pédophilie. On ne renvoit pas toute une culture à quelques actions isolées.

Les coutumes existent, c’est un fait : de nombreux pays d’Afrique noire acceptent la polygamie, les Musulmans ont un problème avec le terrorisme (qui tient plus de la guerre civile que de la guerre avec l’Occident, cela dit), les Suisses ont une moralité douteuse en matière fiscale, les Français rêvent encore de l’époque où ils étaient une grande puissance. Mais de là à renvoyer à quelques pratiques toute une culture… la réalité est beaucoup plus complexe. Nous refusons les clichés lorsqu’ils nous concernent, car nous savons que lorsque si nous y correspondons (TOUS les Français ne se comportent pas en colons à l’étranger, tous les Suisses n’ont pas un compte bancaire qui a fructifié sous l’Apartheid ou la IIème Guerre Mondiale), ils ne décrivent qu’une infime partie de ce que nous somme. Une facette unique de la myriade dont nous sommes composés.

En somme, le racisme, s’il s’est modernisé pour répondre à des attentes nouvelles, s’est assagit car ne prônant plus autant la violence, se traduit encore et toujours de la même manière. Insidieusement, il s’infiltre dans les paroles et discours anodins; on ne se souvient même plus à quel moment le « mais » s’est inséré dans la discussion, pourtant il était bien là. Et voilà que progressivement, séduit par d’autres « mais » proférés avec plus de convictions, on se retrouve à voter pour un pays ouvert sur le monde, « mais ».

Je recherche encore de qui est cette phrase : « le plus beau tour du diable, c’est de faire croire qu’il n’existe pas ». On pourrait y calquer « Le plus beau tour des racistes, c’est aussi de faire croire qu’ils n’en sont pas ». Soyons lucides, et combattons ceux que nous devons combattre, même lorsqu’il s’agit de notre propre zone d’ombre.

A propos jcv

Admin du site, égocentrique, élitiste, gauchiste et humaniste. Un peu cacatiste aussi, dit-on de moi.

15 Commentaires

  1. le racisme est innadmissible

  2. Bourreau fais ton office

    Bonjour ;

    Article très intéressant, il faudrait en effet revoir les façons de combattre le racisme autrement que par les – certes très gentilles – exhortations à l’ amour universel, on est tous pareils etc …
    Les xénophobes – terme plus précis – se cachent en effet derrière des argumentations politiques dont certaine ont même l’ apparence de préoccupations de gauche anticapitaliste, tout en niant leur haine du « pas comme eux ». Par exemple :

    « Le nationalisme est le seul rempart au capitalisme »

    ou bien :

    « Le vrai dominé, c’est le prolétaire Francais, celui qui paie , via ses impots, son propre asservissement dans son pays (…)C’est lui le vrai dominé, dominé par la bourgeoisie de droite et de gauche et par le sous-prolétariat immigré. »

    (on y décèle tout de même la bave venimeuse du protoplasme sous-maurrassiens)(maurrassiste ?)

    Pour conclure, une autre vision antiraciste :

    http://www.pasdeschiffons.com/post/2007/04/11/Le-Racisme-nationalisme-et-connerie-socialiste

  3. les messages qui sont de simples copier-coller, signes d’une propagande raciste, sont effacés de ce blog.
  4. les messages qui sont de simples copier-coller, signes d’une propagande raciste, sont effacés de ce blog.
  5. 90% me semble un peu énorme, ou alors c’est que tu habites dans un immeuble communautaire investi par des crânes rasés 🙂

    Ne perd pas espoir, je suis persuadé que tu trouveras des personnes un peu plus ouvertes d’esprit. Parfois, il faut s’ouvrir soi-même pour découvrir que les autres le sont aussi !

    Bon courage.

  6. révloté

    hello,
    90% de mon entourage est raciste vous savez celui qui commence ses phrases en disant je ne suis pas raciste « mais » je suis une immigré integré depuis 33 ans en france et en se jour du 20 oct.2007 je pence que je vais finir ma vie seul car les hommes et les femmes mon bléssé et humilié au point de me dégouté de toute nouvelles relations amical.
    Bien à vous

  7. NOUVELLES ORIENTATIONS POUR LE NATIONALISME
    Le nationaliste doit sortir de son gettho

    1°) natioanlistes : venez aux manifs anti-ultralibréalisme (par exemple contre le C. P. E.) : d’abord parceque Sarkosy vous a trompeé iuol en vous promettant une croissance à 2,3% elle ne sera au mieu qu’ à 1,7%

    Donc vous allez morfler, de la main de celui pour lequel vous avez voté au deuxième tour.

    alors que nous nous nous sommes abstenus.

    2)Dans les syndicats, nous pouvons agir au source du mal.

    Aimez vous vos paysages, vos villages, vos quartiers. Voulez-vous les voir transformer en foules

    parlant toutes les langues du monde, sans souvenirs communs, tous esclaves (même vous) louant son travaail à la journée sans savoir de quoi demain sera fait ?

    LE COMBAT NATIONALISTE EST DE PLUS EN PLUS INSEPARABLE DU COMBAT ALTERMONDAIALISTE.

    (Mais ce sera note altermondialiste, come notre nationalisme n’est pas le nationalisme « united Color o Benetton », erreur de marine Le Pen, car nous voulons savoir qui nous sommes)

    Qui fait venir les étrangers : les firmes !

    *D’abord, en France parcequ’elle ont besoin de femmes de ménages et de caissière à 600 euros par mois alors que sinon, comme en suède elles seraient obligées de payer vos enfants au SMIG.

    Le but est simple, détruire le droit du travil et tous nos acquis sociaux.

    *En Afrique, parcequ’elles pillent leurs richesses naturelles, les plongeant dans une misère profonde qui les obligent à venir brûler nos cités et à nous agresser dans le métro.

    AFRICAINS QUI NOUS LISEZ, SACHEZ QU’IL N’Y A QUE NOUS EN FRANCE QUI VOULONS VOUS LIBERER DES GRIFFES DE CES FIRMES.DEPUIS ALAIN DE BENOIS, PLUS DE SUPERIORITE D’UNE RAC, respect de chaque identité. Ces idées sont psssées à travers le F.N.J . de Samauel Maréchal, par Bruno maréchal, jusqu’ à monsieur LE PEN, qui a accepté le grand tournat anti occidental, anti NOUVEL ORDERE MONDIAL en 1990-1994. C’est sûr qu’on a un peu tromatisé nos anciens de l’Algérie Française, mais ils ont du l’accepter.
    On voit où a mené la tendance ioccidentaiste deMADELIN, LONGUET , DEVEDJIAN et sur NE VOIE PARRALLELE DE ALAIN ROBER. :
    A CIRER LES POMPES AUX ARCHES FINANV+CIERS AMERICAINS, à l’UDF ou au RPR, mantenenant à l’UMP.

    Certres le F. N. J. par exemple ne peut pas venir avec son eccuson, parceque des camarades peu scrupuleux promettent papiers et appartements à des femmes africaines illétrées qui ne connaissent ni les tenants ni le aboutissant des manifs pour crier « On veut des papiers, ont veut des logements » et faire nombre.

    A la fin des manifs, on nous demande d’aller aider tel africain à ne pas être expulsé.

    Et bien non, c’est à ce moment là que nous nous intervenons, nous, CGTistes-Frontistes, c’est facile, il suffit de crier « LE C.P.E. aux chiottes » et tout le monde oublie l’expulsable.

    Je reproche a cet africain d’être un agent de l’ultralibéralisme.

    Parceque cet africain a une mission bien claire à remplir.

    *d’abord reconstruire une identité nationale autour d’une langue et d’une ethnie (et c’est même notre devoir à nous F.N., d’aider les gens qui veulent préserver leur identité dans tous les pays)

    *ensuite se débarasser de toutes les firmes occidentales et maintenant asiatiques qui pillent son sous-sol (l’afrique pourrait être plus riche que nous, si elle n’était pas pillée, et si les richesse étaient bien réparties). Au lieu de cela cet africain vient faire l’esclave pour le compte de la finance internationale.Ce n’st pas une attitude d’homme, plutot mourrir que de servir l’esclavagiste !Je rapelle que les amérindiens, fouettés ont refusé l’esclavage et ne l’ont JAMAIS été.

    Un peu de rigueur, un peu de discipline en Afriuqe et dans les relations des pays avec eux.

    L’Asie du sud est s’en est bien sortie. Oui, mais ils avaient des nations eux.

    Ce qui prouvent le rôle central de la NATION dans la réussite d’un peuple !

    D’ailleurs qu’ont demandé les Oubzeks et les Tadjiks, quand la prison U.R. S. S. s’est fissurée. Pas de l’argent, pas du taravail, alors qu’oils avaient 40% de chômage. Non nils on demander à ce qu’on remette tous les oubzeks ensembles, et tous les Tadjiks ensembles, pour recréer DES NATIONS HOMOGENES. Voit livre de Hélène Carrène d’Encausse : »Le réveil des nations » paru en 1990.

    Preuve que nous Nationalistes, nous avons mis le doigt sur l’élément le plus fondamenal et le plus important de la politique, la NATION.

    PAS DE PITIE POUR LES ALLIES DE LA FINANCE APPATRIDE !

    Concernant nos camarades de la C.G.T. , moi personnellment, j’ai convaincu mes proches que la France ne peut pas être économiquement plus ouverte (par exemple, textiles) que ne le sont ses concurrents américains et chinois.Allez vendre votre gaz à GAZPROM !

    Il faut leur faire comprendre la nécessité du protectionnisme européen. La Belgique, et d’autres marcheront toujours avec nous.

    La France était fonfdatrice de l’europe , elle était en position d’imposer des solutions qui lui auarait été favorables, dans les traités fondateurs et les autres en adhérant auraient été obligés de les suivre.

    Nous aurions UNE FRANCE (ou UNE FRANCE/ALLEMAGNE) FORTE DANS UNE EUROPE FORTE

    J’en reviens aux nationnalistes. Oui nous allons renaître de nos cendres une fois de plus !

    Pour cela il faut :

    A] Garder et même renforcer nos fondamentaux car le besoin d’IDENTITE est plus fort que jamais.

    B] Mais prendre de vitesse Besancenot ( car il n’y a plus que lui qui compte) sur le terrain altermondialiste :

    a) reconduction immédiate de tous les étrangers en situation irrégulière

    b) fortes amendes, saisie des biens, adjudication au profit de l’Etat de toutes les entreprises qui les embauchent

    c) comme l’a dit Jean-Marie Le Pen, toute demande de regroupement familial doit aboutir, mais dans le pays d’origine

    d) tout délit destructions de biens publices ou privés (voitures brulées), drogue, attaque de personnes agées, sifflage de la marseillaise doit amenerà la peine maximum, avec propositio d’allègement si départ définitif du Terrritoire de la ation.

    e) protectionnisme européen , LE PROTECTIONNISME, c’est le mot qui doit remplacer l’immigration dans la tête des tgens quand ils pensent au Front National,(avec la Belgique et il y en a aura toujours deux ou trois qui doivent nous suivre, car notre prestige n’est pas encore tout à fait nul

    f) aide fiscale maximale pour les petites entreprises, les gens qui se mettent à leur compte, les professions libréales

    g) ennnuis fiscaux maximums pour les multinaltionlaes , les fonds de pensions, les multinationales étrangères, les compagnies d’assurancees qui posèdent 45% de nos actions et de notre patrimoine immobilier ! Voire DEMANTELLEMENT . Si cela ce n’est pas du néo-colonialisme ?

    h) RELOCALISATION DE NOTRE INDUSTRIE

    (je sais que cela va choquer les droitiers qttachés à l’économie traditionnelle, mais la situation est très grave et pour prendre le pouvoir il faut choisir le peuple plûtot que les partis bourgeois pour qui nous puons, et à la porte desquels nous frappons en vain depuis trente ans)

    LE NATIONALISME DOIT MONTRER QU’IL EST DU COTE DE CEUX QUI TRAVAILLENT POUR GAGNERR LEUR VIE et QU’IL EST CONTRE TOUS DEUX QUI VIVENT SUR LE DOS DES AUTRES (racquetteurs financiers, bailleurs (souvent compagnie d’assurance ) à loyers exorbitants, AASSISTES PROFESSIONNELS étrangers et français)

    LE NATIONALISME (AU MOINS DANS LA PHASE DE PRISE DE POUVOIR) DOIT MONTRER QU’IL N’EST PAS UN PARTIE « CAPITALISTE », le mot droite , associé par Sarko au capitalisme doit se faire discret. Même si bien évidemmment nous gardons nos valeurs de

    *responsabilité

    * »Si tu bosses beaucoup, t’as beaucoup, si tu fous rien , t’as rien »

    *l’aide maximale aux petites entreprises, qui sont d’ailleurs notre pillier électoral et qu’il faut reconquérir en leur démontrant point par point que Sarko a menti ne serait-ce que sur les 3% de croissance , et sur les expulsions qui sont une goutte d’eau 24 000 par rapport aux entrées 230 000 non européens de plus apar an.

    SARKO SERA JUGE AU RESULTAT, DANS PAS LONGTEMPS..

    UNE BELLE REVANCHE AUX MUNICIPALES !

    Allez courage les gars et si on vous interroge à la Télé pour les grèves, dites bien que ces gens là ont le droit de grève, et qu’ils défendent l’intéret du service public. Imaginez un pays comme veut le faire Sarko, sans service public,. Même si je vous concède qu’il faudrait parfois mettre un coup de pied au cul aux fonctionnaires. Mais ils sont très ma gérés. Il n’y a pas de directeur des ressoureces humaines.

    1) pas la bonne personne à la bonne place 2) répartition inégale de la charge de traavail 3) cloisonnement et catégories, qui fait que beaucoup perdent le sens de l’usager

    On fait tout pour qu’ils vous mécontentent, pour que vous demandiez leur élimination. Non, ce qu’il faut faire c’est les faire bien traviller, à coup de coup de pied au cul s’il le faut.

    AUX Etats-Unis, il n’y a pas de services public s ou presque, mais c’est un pays ou on reconnait le travail et le mérite surtout dans le centre ouest. Si tu bosses et si vaux quelque chose tu aur vite etes mille dollars par mois.

    Ici on a les inconvégnentst su système ultraibéral, dès que tu baisses en persforamnce on te vire et on a aussi les inconvéngents d' »unsystème conservateur tenue par de vielles familles qui ne veulent rien partager. Ca fait que t’a beau être bosseur et doué, on te laissera jamais accéder si t’as pas de piston. et après on reproche à la CGT d’être conservatrice !

    Alors au moins soit un vrai libéralisme basé sur le mlérite (et arrêtons les ententes entre Orange, Bouyghes et Cégétel, qui vous revendent 42 centimes d’euros une unité qui leur reviens 12 ecntimes), alors que si on laissait des particulires s’installer, votre unité téléphonique tomberait à 27 centimes

    ou alors un système de la deuxième chance, social, celui que nous avons connu pendant les trente glorieuses ou celui qui s’est cassé la gueule à le droit de se relere.

    MAIS PLUS D’UNE SOCIETE OU ON A LES INCONVEGNENTS DES DEUX SYSTEMES !

    Pour les plaintes dans les grèves du métro, laissons les plaintes aux dames à fourrure, qui passent leur après-midi le petit doigt en l’air en train de se servir une tasse de thé, à vivre sur notre travail, que nous haïssons tous.

    Je n’ai rien contre le fait de laisser (et de répondre à) des propos d’extrême droite ou identitaires, du moment qu’ils sont liés au sujet et pas de simples copier-coller passés de blog en blog.
  8. 🙁 je suis vraiment triste car il y a des racistes au monde 🙁 quand ils vont comprendre que tous égaux :8 :8 🙁 🙁 il faut dire a haute voie:
    stop au racisme
    noirs;blancs;multicolords …et alors??

  9. SALUT JE MAPPELLE LIN
    ET TOI CEST COMMENT :love:

  10. la phrase de fin est de Baudelaire, in le Spleen de Paris, dans le Joueur généreux… (Elle est également reprise à la fin de Usual suspect, dont Kaiser Soze est le sympathique emblême, et résonne en effet assez bien en matière politique. Ca pourrait être le leitmotiv de tous les théoriciens critiques)

    Baudelaire, bien sûr, bon sang ! Le type qu’on m’a fait lire à 18 piges, et que j’étais incapable de comprendre. Peut-être qu’il y aurait 2-3 choses intéressantes à lui emprunter, après tout. Et peut-être même que je pourrais en comprendre certaines, maintenant.

    Ca ne m’étonne en tout cas pas qu’elle te plaise, puisqu’elle sied à merveille aux pourfendeurs du néo-libéralisme chaméléon polyphorme polymorphe et capable de s’insérer dans le corps sociétal comme un alien dans Sigourney Weaver.

    Sinon, tu penses quoi du fond de ma position ? Conservatisme, peine à s’adapter au changement, changements trop rapides pour être ingurgité par la population ?

    (et au fait, ton nouveau site est très bien, mais moi j’aimerais bien pouvoir prendre les articles au format pdf, je suis old school, j’aime pouvoir lire en pages et non au format HTLM. La faute aux étrangers, sûrement)

    Je tiens un blog depuis plus d’un an dont l’objectif est de faire prendre conscience de ce racisme sournois et silencieux, car je pense qu’une fois cette prise de conscience effective, la réflexion peut prendre le dessus (je suis un optimiste de nature). Mon blog s’appelle Racisme et Histoire: le Tabou. J’espère vous y accueillir bientot.

    Merci du lien, Titophe. Ca fait plaisir de voir un Français défendre à la fois les Noirs et les juifs, ça devient médiatiquement assez difficile :oups:

  11. Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur cet article que je trouve tres juste. Je tiens un blog depuis plus d’un an dont l’objectif est de faire prendre conscience de ce racisme sournois et silencieux, car je pense qu’une fois cette prise de conscience effective, la réflexion peut prendre le dessus (je suis un optimiste de nature). Mon blog s’appelle Racisme et Histoire: le Tabou. J’espère vous y accueillir bientot.

    Amicalement

    Titophe

  12. la phrase de fin est de Baudelaire, in le Spleen de Paris, dans le Joueur généreux… (Elle est également reprise à la fin de Usual suspect, dont Kaiser Soze est le sympathique emblême, et résonne en effet assez bien en matière politique. Ca pourrait être le leitmotiv de tous les théoriciens critiques :[ )

    Et comment ça la France n’est plus une grande puissance??!! Voilà bien une réflexion d’étranger… 🙂

    [/retourne me coucher]

  13. Pas mal… ce message devrait être traduit et envoyé à Michael Moore, persuadé que les Canadiens sont des êtres tout de douceur et d’amour envers les étrangers 🙂

  14. Retour PingInfobulles.ch Genève - Blog-notes informatique et Syndication RSS - Bernex, Genève

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.