Il y a 147 ans, l’humanité s’enregistrait pour la première fois

Edison et son phonographe ? Ca ne viendra qu’en 1877. 17 ans avant ce qu’on tenait pour le début de l’aventure audiophonique de l’humanité, un typographe français, Edouard-Léon Scott de Martinville, enregistrait déjà avec son appareil dénommé « phonautographe », un appareil capable d’enregistrer les sons, mais pas de les reproduire.

Qu’a cela ne tienne, la First Sounds, une association étasunienne qui se destine à créer une sonothèque des plus vieux enregistrements, a reconstitué, 1 siècle et demi plus tard, ce qui est aujourd’hui le plus vieil enregistrement humain, grâce aux technologies du numérique. Et qu’est-ce qui a été enregistré à l’époque qui voyait tout juste disparaître le far west ? Une contine bien connue du monde francophone, à savoir Au clair de la Lune.

Non seulement le numérique est en train de graver à jamais les pensées humaines, mais il redécouvre notre passé. Il y a quelque chose de vertigineux à savoir que les aventures humaines ne sont pas seulement inscrites dans le futur, mais aussi dans le passé, que l’on est en mesure de ressusciter des voix venues de plus en plus loin dans notre histoire; on parle ainsi de développer des outils capables d’enregistrer les sons d’ambiance des poteries…

A propos jcv

Admin du site, égocentrique, élitiste, gauchiste et humaniste. Un peu cacatiste aussi, dit-on de moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.