Fév 07 2008
John McCain, the international relations expert

La course à la présidentielle étasunienne bat sont plein, et les augures sont plus indécis que jamais; Obama et Clinton pour les démocrates, McCain, Romney et Huckabee pour les républicains. Avec un léger avantage pour Clinton chez les « bleus », et un avantage conséquent pour McCain chez les rouge.

On nous présente ces élections comme celles du changement : les USA en ont soif, et les 3 candidats qui sont le plus en avance sur la course à l’investiture seraient Obama, Clinton et McCain. Tous les trois, à leur façon, représenteraient une fracture avec l’ère Bush, sur le point de s’achever.

En dehors de la saine naïveté qu’il y a de croire à ce genre de rupture radicale, qui pourrait toutefois être à la mesure du tremblement de terre provoqué par l’arrivée de Zapatero et la défaite de son rival Aznar, il convient rappeler qui est McCain : le plus expérimenté en politique des trois candidats, fin connaisseur des relations internationales, modéré, volà comment on nous le présente. Vraiment ?

Une petite vidéo pour nous rafraîchir la mémoire, montrant un McCain pas si fin qu’on veut bien le croire, où l’on se demande où est passé sa diplomatie fruit d’une expérience plusieurs fois décennale :

Cet homme ressemble plus à un guerrier irréfléchi et dénué de tact qu’à un expert en relations internationales, non ?



Votez pour ce message :

Loading...
Classé sous : Politique,USA   Tags :

| RSS 2.0 des commentaires

2 commentaires sur “John McCain, the international relations expert”



  1. Donc ton argument choc contre McCain, qui prouve ses positions irréfléchies, c’est une vidéo de 30 secondes sur laquelle il lance une boutade, qui est coupée qui plus est, nous privant de tout contexte! Tu es fait pour bosser au GHI ou au Matin Bleu!

    En même temps, on aurait eu une vidéo de lui en train d’égorger un démocrate, on ne se poserait pas la question du contexte ou du montage. Je ne vois pas bien ce que ces deux éléments viennent faire dans l’histoire, en dehors de la rhétorique britannique habituelle, qui finit par nous faire croire que the United Kingdom a encore quelque chose à voir avec un empire.

    Je bosserai au GHI ou au Matin bleu lorsque je chercherai à savoir si McCain est plutôt caleçon ou slip kangourou, pas avant. A moins que les grands journaux ne s’y intéressent avant moi, signe (private joke) d’une presse libre et indépendante.

    Le fait qu’il soutienne le missile defence, voilà qui est un argument contre lui.

    Je crois avoir mieux : http://www.iht.com/articles/2008/02/11/america/11cndbush.php

    Les chiens ne vont pas dans les partis des chats, c’est bien connu. Si même Bush voit la continuité de sa propre politique chez McCain, je me fais du souci pour ceux qui le trouvent intéressant, voire bankable. On connait la capacité de Bush à faire les bons choix; d’ailleurs, le fait qu’il voit en Billary en candidat démocrate la plus probable me donne le plus grand espoir pour Obama 🙂

    Cela dit, ce type est un danger, et je suis étonné de voir les médias (en général) si tendres avec lui, alors qu’avec Huckabee (qui ne semble pas plus rationnel) c’est l’ouragan quasi quotidien.




  2. Donc ton argument choc contre McCain, qui prouve ses positions irréfléchies, c’est une vidéo de 30 secondes sur laquelle il lance une boutade, qui est coupée qui plus est, nous privant de tout contexte! Tu es fait pour bosser au GHI ou au Matin Bleu!
    Pour ceux qui voudraient vraiment s’informer: http://www.johnmccain.com/Informing/Issues/054184f4-6b51-40dd-8964-54fcf66a1e68.htm
    Le fait qu’il soutienne le missile defence, voilà qui est un argument contre lui.


Laisser une réponse