ode en do mineur, sans casque de travailleur

Ca ne va peut-être pas te plaire,
Mais ch’uis fonctionnaire.

Au gré des saisons,
Ch’uis au service de la population.

Toujours très occupé,
Sans être affairé,

Quand mes acquis déchaînent les passions,
Mon combat est celui de la population.

Des malotrus,
Me déclarent obtus,

Comment les considérer,
Si moi-même ch’uis déconsidéré ?

On me trouve hargneux,
Alors que ch’fais de mon mieux.

Je fonds, je fuis, je frappe,
Le pouvoir, c’est moi !

Oh, j’ai bien essayé de changer,
Mais un mitard est plus facile à gérer.

Dans l’engrenage, je te le garantis,
Moulé et formé, j’en suis ressorti.

A l’ombre de notre future rencontre,
Pas de doute, tu regarderas la montre.

Ne m’en tiens pas rigueur,
Ma mission se termine à 5 heures.

A propos jcv

Admin du site, égocentrique, élitiste, gauchiste et humaniste. Un peu cacatiste aussi, dit-on de moi.

2 Commentaires

  1. Matin et après-midi, rien à faire,
    Qu’est-ce que je brasse de l’air.

    Me réserver pour l’essentiel,
    Voilà mon modèle.

    Quand vient la pause déjeuner,
    Je vrombis d’activité.

    Du vote je me gausse,
    En riant je prends mon thermos,
    De mes charantaises je me chausse,
    Mon travail, c’est toi qui l’endosse !

  2. Je ne me ferai pas viré
    Meme si je suis nul à chier

    Si on veut me traiter
    Comme un salarié du privé

    Je fais grève je m’en balance
    De toutes les conséquences

    Je ne suis pas poussé
    A prouver mon efficacité

    Dans le système je suis protégé
    Bien plus que les usagers

    Mais un jour, un vote viendra
    Et mon statut disparaitra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.