Communistes à New York

Mais qu’est-ce que c’est, à la fin, cette grève à New-York ? Comment ces gens, qui devraient être heureux d’avoir du travail, osent-ils empêcher toute la capitale financière de fonctionner ? Vous trouvez ça normal, vous, que les Newyorkais soient depuis deux jours maintenant obligés d’aller au travail à pied, en taxi ou en voiture ? Surtout que cette dernière possibilité est illusoire, à Big Apple. De quel droit des sinistres individus prennent-ils en otage toute une ville ? Se rendent-ils compte des dizaines de milliers de milliards de dollars qu’ils font perdre à l’économie américaine ? Bande de bolchéviques…

Continuer la lecture

Arnaque par email : l’enquête

Il m’est venu une drôle d’idée hier : rechercher comment fonctionne le système derrière ces e-mails vous promettant monts et merveilles, des – a priori – attrape-nigauds que tout le monde reçoit dans sa boîte aux lettres. D’habitude ce type de mail – assurant par exemple qu’il suffit d’un tout petit pécule pour toucher des millions – atterit sans un regard à la poubelle. Mais cette fois-ci, j’en ai décidé autrement. Dans le mail en question, c’est une jeune nigérianne qui me propose de partager une partie de son magot, se montant à 7 millions de dollars ($ 7’000’000 !)….

Continuer la lecture

Dans la peau d’une blonde

C’est l’histoire d’un mec… commençait Coluche. Eh bien non, ce n’est pas l’histoire d’un mec, mais d’une nana. Une femme, qui se trouve être une amie, qui se présente à un entretien d’embauche. Jusque là, rien de bien exceptionel : travailler pour manger, voilà la condition humaine résumée de manière pas très originale. Le problème, c’est que cette femme est une femme. En plus d’être une femme femme, c’est une femme blonde. Des cheveux décolorés à la californienne, une vraie blonde (enfin, pour ce que j’en sais, aussi), qui doit subir gags, moqueries, épithètes peu glorieux depuis 5-6 ans. Depuis…

Continuer la lecture

De la radicalité

Ce n’est pas nouveau, mais le fait qu’on me l’ait reproché récemment m’a amené à repenser ma relation avec la radicalité. On me taxe d’extrémiste depuis aussi petit que je me souvienne, ou presque : c’est-à-dire depuis mon adolescence :).

Continuer la lecture

Bégayement

Pourquoi entends-ton certains nous répéter les mêmes choses, notamment les personnes âgées ? Pour une raison simple : plus rien de très excitant dans leur vie. A un moment donné, pour une raison ou une autre, on ne vit plus que de ses acquis. On décide, par exemple, de ne plus prendre de risque. Dès cet instant, on devient le dépositaire vivant de sa propre mémoire. On vit pour perpétuer ses expériences, aventures, réflexions passées. Et lorsque malgré tout, un événement hors du quotidien (extra-ordinaire) survient, il est nécessaire d’en parler le plus souvent, le plus longtemps possible a autrui….

Continuer la lecture

Matteo, moblog, et moelleux au chocolat

Bon, voilà, je ne vais plus revoir mon poto Matteo pour une bonne paye. Peut-être jamais, d’ailleurs, la vie est ainsi faite. Pour un blog que je voulais politisé et distant, je deviens aussi personnel et mielleux que Vincent (non, pas ce Vincent, hein !). Tu vas me manquer mon pote, mais j’espère que tout va vraiment très bien se passer aux States, et que ton intelligence t’évitera de devenir un Kissinger en puissance. Tu en as déjà parfois le cynisme, mais t’es quand même un type incroyable, sincère et drôle. Alors good luck, que tout se passe bien. Ne…

Continuer la lecture

Liberté des médias

« Le métier de TF1, c’est d’aider Coca Cola, par exemple, à vendre son produit. Or, pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du spectateur soit disponible: c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible » Patrick Le Lay, PDG de TF1 Lorsque les dirigeants eux-mêmes savent qu’ils font de la merde, le déclarent ouvertement (même si Le Lay ne s’attendait pas à ce que cette phrase ait un retentissement aussi grand), je trouve incompréhensible que des *consommateurs* se…

Continuer la lecture

Taxes universitaires : comment mentir en une leçon

http://www.unige.ch/presse/archives/unes/2004/20041213taxes.php J’aime beaucoup le : Dans les faits, ce sont donc encore des filles et fils d’universitaires qui forment le gros des effectifs des étudiants. Dès lors, argumentent les partisans d’une hausse des taxes, il serait normal que ces personnes participent davantage aux frais liés à leurs études, étant entendu qu’il faudrait recourir à des mesures sociales annexes (bourses ou prêts) pour ne pas barrer la route aux plus défavorisés. Quelle hypocrisie, mais comment est-ce que ce genre de type ne se font pas assassiner devant tant de mauvaise foi, je me le demande. Si réellement le côté social préoccupait…

Continuer la lecture