Poids des mots et mots pesants II – C’était pire que prévu

Le précédent article Poids des mots et mots pesants : commentaire à « Risque zéro pour les voleurs? » du Temps a surpris plus d’une personne de mon entourage. Que dire de celui-ci ? Je reproduis la réponse tout en finesse de M. Miauton : Monsieur, Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage… Mes mots que vous jugez blessants ne l’étaient guère en regard de la façon dont vos amis ont injurié la Suisse face à des médias complaisants. Mais sachez que je suis moi-même née au Maghreb et que le mot « smala » évoque une…

Continuer la lecture

Poids des mots et mots pesants : commentaire à « Risque zéro pour les voleurs? » du Temps

Un simple mot glissé dans une chronique, et voilà que tout s’effondre. Dans le Temps de ce jour, Marie-Hélène Miauton se fend d’une chronique au vitriol. La chronique, à dire vrai, commençait plutôt bien : remise en question (quelque peu gratuite, mais passons) de l’uniformité des médias, c’est toujours sain et ça de pris sur l’ennemi. Mais la conclusion, sortie de on ne sait où, éclaire sur sur l’origine de son questionnement. Et m’a poussé à lui demander des explications. L’article, tout d’abord : Cela fait bien longtemps que nous avons renoncé à administrer la mort aux malfaiteurs et aux…

Continuer la lecture

Cygnis, le danger du 25 mars 2010 – NE LISEZ PAS CE QUI SUIT !

Les histoires de malédictions et de fin du monde vous font rire aux éclats ? Moi aussi. Mais autrefois. Jadis, j’étais comme vous : déceler le signe de la fin des temps dans des chiffres, dans des malformations infantiles me fendait le visage d’un sourire invraisemblable. Plus maintenant. Peut-être qu’une telle histoire va paraître chimérique à certains d’entre vous. Dans mon cas, c’est d’ailleurs avec peine qu’elle a pu déchirer le voile quotidien de rationalité dont je me drape. Et pourtant. Rien qu’à relire mes notes et les témoignages que j’ai pu recueillir, seul un fou les remettrait en cause….

Continuer la lecture

Libye : Les coulisses du régime Khadafi

On lui donnerait le bon dieu sans confession : simple et accessible, le visage fendu d’un sourire en demi-lune, Idris Aboufaied est pourtant passé par bien des cauchemars. A la place du bon dieu, la Libye lui a donné 25 ans de prison ferme. Avant d’être, sous les pressions internationales, libéré pour raison médicale. Idris est malade, mais il ne se départit pas de son rire. Et ne regrette pas ses choix de vie. Alors qu’il est jeune médecin, le Libyen est incorporé dans l’armée nationale et part au Tchad. Capturé, il pourrit plus de deux ans dans les geôles de…

Continuer la lecture

La pensée révolutionnaire d’Evhémère au IIIe s. avant notre ère

Bien avant les tentatives de rationalisation occidentales qui aboutiront à l’athéisme et l’agnosticisme, la Grèce antique procède à sa propre destruction de mythes et légende au IIIe siècle avant J.-C. Avec un souci d’observation qu’il ne faudrait toutefois pas, dans un élan d’anachronisme, mélanger avec la pensée scientifique moderne européenne, Evhémère, mythographe grec, cristallise aux alentours de -300, dans son oeuvre l’Ecriture sacrée, une pensée embryonnaire qui survivra à la chute de l’empire romain et traversera tout le Moyen Age : l’idée que les dieux ne sont que des hommes. Ses écrits ne nous sont parvenus que de seconde, ou…

Continuer la lecture

Milan Kundera, ses accusations et son oeuvre

Ceux qui me connaissent savent à quel point Milan Kundera est un romancier que je respecte. Devant le torrent de critiques auquel je dois faire face, il me semblait justifier de clarifier ma position à son égard. C’est que les attaques se multiplient depuis lundi. Car je suis partagé entre deux sentiments contradictoires : la défense irraisonné et déraisonnable d’un intellectuel, un mentor que je j’admire, et le simple j’m’en-foutisme. Je voudrais bien le défendre, simplement parce qu’il m’a fait beaucoup évoluer, mais en vérité, je ne sais pas de quoi il en retourne. En effet, quelle foi accorder à…

Continuer la lecture

Ce que Saakachvili ne nous dit pas sur CNN

Olga Ivanova est stagiaire au New York Times. Dans une tribune, traduite en français ci-après par le courrier international, elle s’indigne du traitement médiatique biaisé du conflit russo-géorgien. Elle est de parti pris, évite de parler du refus de négocier russe, cette arrogance traditionnelle des pays qui n’ont pas besoin de négocier. Mais dans le matraquage médiatique tout sauf objectif qui entoure l’affaire géorgienne, les interviews accordées par Saakachvili et passées en boucle par tous les médias occidentaux, un peu de partialité de l’autre camp ne peut que faire du bien :

Continuer la lecture

Droits de l’homme à l’UPR : Une France au-dessus de tous soupçons ?

La France passait ce matin du 14 mai ce qu’elle qualifiait de « grand oral », à travers le nouveau mécanisme du Conseil des droits de l’homme, l’Examen Périodique Universel. Séance présidée par une troïka de 3 Etats-membres (la Zambie, l’Italie et la Malaisie), les questions d’une quarantaine d’Etats sont venues demander des comptes au « pays des droits de l’homme ». Sur des questions d’actualité, mais aussi sur des débats passés. L’Hexagone a pris toutes précautions d’usage lors de son discours introductif : tout en rappelant son attachement aux droits humains, l’ambassadeur aux droits de l’homme M. François Zimerey a relevé qu’aucune nation,…

Continuer la lecture