L’épicier turc : Ankara et l’UE

Il est difficile de trouver un sondage qui ne reflète pas dans son résultat la peur de l’épicier turc, futur bouc-émissaire des débats qui vont entourer les négociations d’adhésion d’Ankara à l’Union européenne (UE). Cette caricature ne sera qu’un fac-similé, mais remis au goût du jour, du désormais célèbre « plombier polonais« . Les négociations entre les deux parties doivent débuter le 3 octobre prochain. La France, à travers son président, semble depuis longtemps réticente à une « entrée précipitée »1 Deux obstacles majeurs minent les tractations entre l’UE et la Turquie : le premier concerne la reconnaissance de l’Etat de Chypre, qui est…

Continuer la lecture

Le prix de l’essence…

… et ses réactions stupides. Le prix de l’essence atteint des records, bien qu’en termes relatifs, il est encore bien en deçà des années 70, lors des crises pétrolières. Il devient cher de se déplacer, cher de se chauffer, et même si pour l’instant, cela ne s’est pas répercuté en inflation, ça ne devrait pas tarder avec le prix actuel. Le symptôme est visible, et les causes connues : entrée de l’Inde et de la Chine dans les pays massivement consommateurs de pétrole (pression de la demande), peur de la raréfaction de la matière première (toujours pression sur la demande),…

Continuer la lecture

Le retour du plombier polonais masqué : il est en Suisse

Votation sur l’accord bilatéral UE-Suisse : Cachez-moi ce plombier que je ne saurais voir La Suisse s’apprête à voter le 25 septembre 2005 sur l’extension au dix nouveaux membres de l’Union européenne (UE) de la libre circulation des personnes, l’un des volets l’accord bilatéral Suisse-Union Européenne. Sur de nombreux points, l’émotion provoquée par les arguments d’opposition (de droite ou de gauche) n’est pas sans rappeler ce que vient de vivre la France le 29 mai dernier : on y discute beaucoup de plombier polonais. Face à des discours aux senteurs xénophobes consécutifs aux débats populaires sur le Traité établissant une…

Continuer la lecture

esprit critique qui part en fumée

Mes amis Vincent et Yann en ont déjà débattu par blog interposés. Un peu à l’image de maîtres de château rivaux, les voilà qui se tiraient dessus à boulets rouges, séparés de plus milliers d’électrons de distance. Les débats entre fumeurs et non-fumeurs sont en règle générale relativement stériles. Chacun défendant son pré carré, ou plutôt son espace d’air carré, il est difficile pour chacun d’entre eux de prendre du recul. Quoi que, je trouve que Vincent fût capable d’une certaine modération, bien que pas IMHO de relativisation. Pourquoi me relancer là-dedans ? Et d’abord, dans quel camp suis-je ?…

Continuer la lecture

Idéalisme et illumination au pays du matérialisme

Ca fait quelques temps déjà que j’ai un post à finir sous le coude, donc je me lance : les USA, leur trajectoire historique, le matérialisme opposé à l’idéalisme. Une comparaison avec la France, qui pendant plus d’un siècle a détenu le monopole de l’idéalisme légitime. Rien que ça, et ça va aller très vite. La grande partie des USA, lors du premier semestre 2003, c’était ça (cliquez sur l’image pour en voir une version agrandie) : Bien sûr, maintenant ça prête à sourire. En ce jour, le nombre de soldats US tués en Irak a dépassé le nombre de…

Continuer la lecture

Brother, l’exploitation et l’acceptation

On sait comment se fait le décollage éco de la Chine, et quel est le prix à payer pour ses habitants. Sous couvert des bonnes vieilles formules économiques, on nous explique que c’est « un passage obligatoire », que « nous aussi on est passé par là ». Et comme toujours, on accepte des explications d’une science économique qui ne cesse d’être prise en défaut, qui ne cesse de se planter; on l’accepte quand elle nous permet de fermer les yeux sur la réalité, l’exploitation inhumaine, la famine, l’insalubrité, la torture, et tant d’autres. L’entreprise Brother fait des imprimantes en Chine, et elle les…

Continuer la lecture

Contre-attaque polonaise

J’en avais entendu parler un peu partout, mais je voulais vérifier par moi-même. Alors je me suis rendu sur le site de l’office du tourisme polonais à Paris, pour découvrir que c’était vrai : Face aux accès de xénophobie française, au débordements tsunamiesques de plombierophobie, c’est agréable de voir que certains arrivent à garder le sourire 🙂

Continuer la lecture