La cosmovision des Bribris du Costa Rica

Enseignement bribri enfant

Dans le sud-est du Costa Rica, débordant un peu sur le Panama, vivent une dizaine de millier de Bribris. Il s’agit d’un peuple autochtone qui a le souvenir de l’invasion espagnole, et dont l’évènement ravageur a été incorporé dans les histoires que les anciens racontent. Les Bribris ont beaucoup changé depuis l’époque des Conquistadors et de la colonisation : la plupart d’entre eux ont un téléphone portable et débattent de comment utiliser (la maigre) manne touristique. Mais certains jeunes sont férocement attachés à leurs traditions et cosmovision et réfléchissent constamment comment leurs faire traverser la modernité. Il en résulte un…

Continuer la lecture

La caisse c’est par là

Tu n’étais pas une canne, au contraire. Tu étais un bras courant pour aller plus vite et plus loin. Tu m’as été ôté, comme l’ablation d’un sens sans anesthésie. Heureusement j’ai profité de ce sens autant avec fougue et passion, pour le peu de temps qu’il m’a été donné de le posséder. Aveugle ou sourd, je ne sais pas très bien, j’ai gardé ta mémoire vivante, galopante dans les quatre coins du monde. J’ai parlé de toi à qui voulait écouter. Ils n’étaient pas nombreux, mais la quantité ne m’a jamais intéressé. Les doux murmures des volcans et les cris…

Continuer la lecture

Plaidoyer pour un activisme à tout âge

Je ne cesse de m’interroger face à ces hommes (et certaines femmes) blancs, d’un certain âge, qui se moquent de la jeunesse qui manifeste avec vigueur sur cinq continents pour le climat. Après tout, j’en suis un moi-même, je devrais mieux les comprendre, ces grincheux qui cherchent à percer la moindre contradiction de l’adolescence, qui pourtant en comporte déjà foison, sans avoir à en rajouter une couche supplémentaire. Leur cynisme est si éreintant qu’il m’en fait perdre parfois mon objectivité. Ecoutez-les: Les jeunes sont dans la rue pour demander un monde plus éco-compatible? Qu’ils jettent leurs smartphones, ces hypocrites enfants…

Continuer la lecture

Sur les hasards de la route de la cocaïne et de la révolution

Guaviare coucher de soleil

Il existe deux manières de partir à la rencontre d’un pays. La première, la plus commode, est de se référer aux nouvelles et aux chiffres. La Colombie est à l’origine de 70% de la production de cocaïne mondiale. Fin août 2019, d’anciens leaders des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) ont déclaré vouloir reprendre les armes pour poursuivre le plus long conflit interne des Amériques. La Colombie souffre de ces deux maux qui s’enchevêtrent toujours plus intimement, c’est un fait indéniable. La deuxième manière de rencontrer un pays, c’est de s’y rendre. La Colombie, c’est une richesse culturelle, naturelle, et…

Continuer la lecture

Les Kogis, ou comment survivre face à la modernité lorsqu’on valorise la tradition

Village kogi de la sierra nevada colombie

« Lorsque vos scientifiques étudient la terre ou l’eau, c’est uniquement pour en tirer des bénéfices. Lorsque nous les étudions, c’est pour mieux les comprendre et les aider. Vos hydrologues et géologues nous tuent et tuent la Terre Mère ! », me lance dans le noir de la nuit un représentant du peuple kogi, dont je discerne à peine les traits. Me voilà propulsé émissaire de la civilisation occidentale auprès d’un peuple autochtone colombien, mandataire de compagnies d’extractions mortifères que j’ai passé ma vie à combattre. Le coup est rude, mais je suis familier du processus sociologique à l’œuvre. Je…

Continuer la lecture

Anti-sionisme – histoire d’incompréhensions mutuelles

Alors que la peste brune monte de toute part dans les démocraties, l’antisémitisme s’invite au buffet de la violence radicale en se servant d’une pincée de propagande, une bouchée de swastikas, et avale goulûment un cocktail de peurs diverses. Celui que l’on croyait à jamais mort ne pouvait le rester, et le Grand Ancien à tentacules sort de son repos. Oui, la maladie antisémite est de retour. Elle n’était jamais totalement partie, mais restait tapie, secouant de temps à autre son hôte sans se faire remarquer, évitant de donner un prétexte pour se faire éradiquer. Elle arrivait à ne pas…

Continuer la lecture

Se découvrir raciste après avoir été au service des droits humains

Après 18 mois passés dans 5 pays très différents d’Afrique subsaharienne (Kenya, Ethiopie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Togo), il ne m’est plus possible de me voiler la face: je suis raciste. Ce constat horifiant est à la mesure de ma surprise. Soyons honnêtes, après 10 ans à oeuvrer à l’amélioriation des droits humains universels depuis sa capitale, Genève, avec des missions et collaborations régulières avec la société civile, les institutions et les gouvernements du monde entier, ce type de révélation détonne et étonne. J’ai longtemps combattu le racisme, mais j’ai réalisé que moi-même j’étais atteint de cette pathologie. Voici mon bref…

Continuer la lecture

Has Safari Club International just made an insightful mistake on Zambia’s ban of elephant trophies ?

Safari Club International is an extremely efficient lobbying organisation that may have made a mistake demonstrating how powerful they are. During the “African Wildlife Consultative Forum” in Arusha, the U.S. Fish and Wildlife Service lifted the ban on import of Zimbabwe elephant trophies. The problem is that Safari Club International announced the ban as aiming not only to Zimbabwe, but also to Zambia. Should we expect soon a new lift, due to the pressure of the hunter’s lobbying group? Who is Safari Club International? Safari Club International (SCI) is a powerful US lobbying organisation which promotes hunting worldwide. They claim…

Continuer la lecture