0 message archives-nouvelles

retour à la page générale de Révérien Rurangwa

Informations passées sur la situation de Révérien Rurangwa

23.11.07 : La dossier a enfin été complété, et plus d’un millier de signatures pétitionnaires envoyées à l’Office fédéral des migrations ! Croisons les doigts, la demande déposée a toutes les chances raisonnables d’aboutir. D’ici à deux mois, nous devrions pouvoir vous informer ici-même de la réussite ou non de cette action conjointe d’hommes politiques, des services administratifs de Neuchâtel, et surtout de tant d’hommes et de femmes pour qui Révérien doit avoir le droit de mener une vie normale en Suisse, après tant de souffrances.


16.10.07 : Comme prévu, le recours déposé en 2006 par Révérien n’a pas abouti; bien que ça fasse toujours un petit quelque chose, tout le monde en connaissant par avance l’issue. La procédure pour la demande de permis « humanitaire » est cependant toujours active, et il ne manque plus qu’une seule attestation pour expédier la requête auprès des services fédéraux concernés. Cela devrait être effectué ces prochains jours, et toutes les (montagnes de) pétitions et lettres de soutien suivront la même voie. De source informelle, les chances sont vraiment très bonnes. Certaines personnages politiques, soutiens de la première heure de Révérien, sont d’efficaces moteurs, et ont actionné les bons leviers, ce qui devrait donner de plus grandes chances encore d’aboutir.

Toute la Suisse n’est pas toute entière xénophobe; en cette période très particulière de notre chère Helvétie, ça met un peu de baume au coeur.


23.08.07 : Quelques nouvelles concernant la situation de Révérien. Ce n’est pas que le service chargé d’effectuer la demande de permis tourne au ralenti durant l’été, mais plutôt que des pièces constitutives primordiales au dossier se font attendre. Le service est en phase finale, et devrait très prochainement envoyer le tout auprès des autorités fédérales, qui prendront une décision sur la situation de Révérien.

Si vous avez été proche de Révérien, ou que vous pouvez attester d’une quelconque implantation dans la vie sociale de notre écrivain rwandais, précipitez-vous sur un bloc de papier pour indiquez pourquoi Révérien compte pour vous, ou quel travail d’importance pour le tissu neuchâtelois a-t-il pu accomplir. C’est par exemple, mais non exhaustivement, les conférences dans les écoles, un travail dans les fêtes, etc. Nous sommes déjà en contact avec certaines personnes qui peuvent attester de tels accomplissements, mais peut-être en avons-nous manqué; si vous vous reconnaissez, n’hésitez pas à envoyer un courrier (papier ou électronique) à :

Mme Nicole Jeanneret
Cheffe de la direction juridique
du service des migrations
Rue de Tivoli 28
2000 Neuchâtel

e-mail : nicole.jeanneret@ne.ch

Précisons que des envois ne correspondant pas aux critères énumérés seront contreproductifs (puisque surchageant ledit service); si votre désir de faire quelque chose pour Révérien est trop fort, vous pouvez toujours remplir la pdf filepétition.

Du côté des pétitions, nous avons allégrement dépassé le millier : un millier de merci à vous tous. Les prochaines nouvelles devraient faire part de l’envoi du dossier. Espérons que la procédure soit rapide, et surtout… positive !


15.5.07 : Rappel : la pdf filepétition la pdf filelettre-type
Nous croulons sous les lettres, le Service des migrations neuchâtelois croule sous les lettres, et tous ces témoignages d’humanité touchent énormément Révérien. Laissez-nous tous vous remercier pour votre extraordinaire gentillesse et compassion, aucun d’entre-nous ne s’attendait à un tel engouement. Si quelque chose devait aboutir prochainement, croyez bien que votre action aura été déterminante.

Quelques petites rectifications et ajouts toutefois, fruits d’un entretien très productif de ce jour avec le Service des migrations :

– Il ne sert à rien de faire parvenir les lettres de soutien signées par des enfants. La tranche d’âge indiquée précédemment allant de « 5 à 105 ans » était un clin d’oeil, peut-être mal amené dans le communiqué. Navré que cela ait pu induire en erreur certaines personnes voulant aider Révérien. Précisions alors ceci : pour signer les lettres, il est nécessaire que l’engagement soit le fait d’adultes. Qu’à cela ne tienne, si vous êtes enseignant, vous pouvez toujours demander à Révérien de venir témoigner de son passé pour rappeler ce qu’était le Rwanda en 1994 – il le fait déjà beaucoup. Ou si vous désirez à tout prix lui montrer votre soutien, on pourrait imaginer un envoi des dessins de soutiens faits par des enfant, allez savoir. Nous ne souhaitons pas impliquer des enfants dans les procédures politiques actuelles, mais nous ne découragerons jamais les bonnes volontés.

– Il nous a été précisé que les lettres-type ont, pour faire simple, un poids plus décisif lorsqu’elles émanent des proches de Révérien. Ce qui ne signifie pas que les lettres déjà envoyées n’auront aucun impact, puisqu’elles auront déjà eu le mérite ne serait-ce que de montrer la mobilisation potentielle en cas de nouveau refus de l’Office des migrations. La forte quantité de courriers reçus a étonné tout le monde, et ce genre d’étonnement, dans ce genre de cas, c’est toujours un signe positif. Cependant, nous encourageons vivement à écrire (une lettre-type ou non) un courrier si vous connaissez Révérien personnellement, avez participé avec lui à une activité quelconque avec lui, avez connaissances de ses engagements dans des activités. Vous avez invité Révérien à donner une conférence ? Ecrivez. Vous avez étudié avec lui à l’école Bénédict ? Ecrivez. Vous le connaissez en tant qu’ami ? Ecrivez.

Sachez d’autre part qu’aucun geste de soutien n’est vraiment inutile. Il risque simplement de ne pas être immédiatement exploitable, mais faire parler de Révérien autour de vous, inciter des gens à signer la pétition (pour laquelle nous dépassons allégrement les 600 signatures !), ce n’est jamais vraiment en vain. Si aujourd’hui, tant de monde s’intéresse au sort de Révérien, c’est grâce à ce fantastique bouche-à-oreille auquel vous participez.


10.5.07 : Merci à tous pour les nombreuses lettres de témoignage, pétitions, et lettres déjà reçues. C’est une joie sans limite que de voir qu’autant de personnes sont prêtes à investir du temps et de la volonté dans l’aide d’autrui. Rectification cependant quant à l’article paru le 8 mai dans l’Impartial : les lettres de soutien Révérien ne sont pas une pétition (puisque celle-ci est menée en parallèle) et rien de définitif concernant son Permis B n’a été jugé.

On parle énormément de Révérien ces temps-ci dans les médias, et c’est grâce à vous tous. Merci encore.


28.4.07 : Révérien a besoin de toutes les bonnes volontés. Mais c’est un peu plus qu’une simple signature, puisqu’il s’agit de réunir autant de lettres de soutien que possible. Une seule condition : être suisse.

Si vous êtes Suisse, entre 5 et 105 ans adulte, et que vous souhaitez faire un petit geste, vous avez plusieurs possibilités pour l’aider :

A/ télécharger cette lettre-type, et la remplir intégralement, sans oublier de la signer. Le mieux est évidemment de recopier à la main la lettre, histoire de la personnaliser le plus possible, mais c’est à vous de voir. Puis :

  1. L’envoyer directement à l’adresse indiquée sur le courrier.
  2. L’envoyer par e-mail, une fois scanné (signature oblige) à Nicole Jeanneret, responsable du département juridique du service des migrations de Neuchâtel, adresse e-mail : smig@ne.ch
  3. Nous l’envoyer à

    Tatiana Geiser
    Vigner 10
    2072 Saint-Blaise / Neuchâtel

    Nous collecterons toutes les (nombreuses !) pétitions déjà reçues, et l’enverrons en bloc au service concerné.

B/ Faire par vous-même un courrier personnalisé. Ici encore, vous pouvez nous l’envoyer si tel est votre désir.

Voilà, on se rapproche de pouvoir obtenir un permis pour Révérien; le service en question peut déposer des demandes de permis humanitaire auprès de l’Office des Migrations, et ce type de demande a des chances sérieuses de pouvoir aboutir.

Toutes les pétitions reçues nous sont utiles. Le pétitions prouvent, elles aussi, l’engouement créé par la situation de Révérien, un élément déterminant pour une éventuelle décision des autorités suisses. Mais le délai est extrêmement court : le service des migrations s’apprête à déposer sa demande (pour autant qu’il y ait suffisamment de « matière ») autour de la mi-mai. Le délai extrêmement court demande une aide extrêmement rapide. Essayez de nous envoyer ou d’envoyer au service dès que possible une lettre personnalisée ou une lettre type, le mieux étant avant le 15 mai 2007.

Toutes les pétitions à recevoir son aussi importantes, car nous ne sommes pas certain de voir la procédure actuelle être couronnée de succès.

Merci de tout coeur ! Votre aide est, plus que jamais, déterminante !


27.4.07 : On indiquera ici-même la procédure, mais quel bonheur si vous pouviez nous donner un petit coup de pouce pour la piste la plus prometteuse qu’ait Révérien : il a peut-être la possibilité d’obtenir un permis d’établissement humanitaire (permis B humanitaire), et on peut l’aider en écrivant une lettre indiquant qu’on le connaît, qu’il est intégré, qu’il parle courament le français, etc.

Plus d’infos suiveront. Les choses bougent !

retour à la page générale de Révérien Rurangwa

Meta Post

Mots-clé :
Votez pour ce message :

Loading...




| RSS 2.0 des commentaires

No comment so far.

Leave a reply