Etre climatosceptique est dangereux et irresponsable

« Sapience n’entre point en âme malivole, et science sans conscience n’est que ruine de l’âme », écrivait Rabelais dans Pantagruel. Phrase avant-gardiste, teintée d’humanisme, mais qui a le mérite, comme il en est pour toute phrase symboliquement forte, de pouvoir être utilisée par tous. A la replacer dans son contexte, où Rabelais prévoyait plusieurs prières quotidienne dans l’éducation de son Gargantua, elle devient soudainement beaucoup moins sympathique. J’en garderai toutefois son interprétation contemporaine, issue des dérives humanistes que la science nous a parfois apporté, pour rappeler ceci : un scientifique ne s’extrait pas, par miracle, du débat politique. Lorsqu’il affirme détenir…

Continuer la lecture

Une face méconnue du nucléaire

Le débat autour du nucléaire bat son plein : le réchauffement climatique annoncé amène des pays autrefois peu enthousiastes vis-à-vis du nucléaire, à l’envisager à tout crin, comme la solution idéale à tous les défis que posent le réchauffement climatique et l’augmentation de la demande énergétique. Dans une vingtaine d’années, le nombre de centrales nucléaires devrait doubler. Si certains aspects de la production nucléaire sont abondamment discutés, d’autres le sont beaucoup moins, comme les conditions dans lesquelles sont extraites les ressources nucléaires. Les aspects les plus connus du nucléaire : déchets radioactifs pour des millénaires Le nucléaire serait devenu une…

Continuer la lecture

Iran et Irak, deux pays, deux destins

L’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) a rendu aujourd’hui sa décision : renvoi du dossier nucléaire iranien devant le Conseil de sécurité de l’ONU (CS). Compromis obtenu entre les membres de l’AIEA par la promesse que le CS ne prendra de sanction coercitive avant le mois de mars 2006. Après trois ans d’inspections répétés, il semble que l’équipe d’ElBaradei se soit lassée des promesses vides de Mahmoud Ahmadinejad, le dernier président iranien. A ce propos, à tous ceux qui voyaient dans le poste de président de la république iranien un titre honorifique, sans réel pouvoir et inféodé aux Gardiens de…

Continuer la lecture