Le 7ème million

6’000’000, c’est l’un des chiffres les plus terribles de l’histoire conjointe européenne et juive. C’est moins que le nombre d’Allemands morts (7’000’000), d’Asiatiques (on estime le nombre de victimes des Japonais à une fourchette comprise entre 10 et 30’000’000) et surtout que de Soviétiques (20’000’000). Au-delà de tous ces chiffres hautement discutables et discutés et de leurs polémiques révisionnistes liées, le symbole de la IIème Guerre mondiale réside dans le premier chiffre : six millions, c’est le nombre de juifs assassinés de manière mécanique, scientifique et industrielle. Le vocabulaire étant désarmé à qualifier une telle barbarie, le juriste Lemkin devra…

Continuer la lecture

Le jardin

Parfum de Theresienstadt, où lorsque la vérité est impossible à cacher même aux plus jeunes : Un petit jardin Parfumé et plein de roses, Le sentier est étroit Et un petit garçon s’y promène Un petit garçon, un gentil garçon, Semblable à cette fleur qui s’épanouit. Lorsque la fleur aura éclaté, Le petit garçon ne sera plus. Frantisek BASS, né à Brno le 04.09.1930, déporté à Terezin le 2 décembre 1942, mort à Auschwitz le 28 octobre 1944.

Continuer la lecture

La solennité en concentré

Theresienstadt était l’un des innombrables villages qui fût transformé en ghetto il y a de cela sept décennies. Avec son propre camps de concentration, une forteresse de l’époque des Habsbourg, il répondit aux critères de salubrité voulus par les geôliers à la brune chemise : typhus principal compagnon de chambrée des prisonniers, une toilette pour 100 à 600 locataires forcés, pas de matelas, pas de nourriture; en comptant les pertes consécutives aux déportations vers Auschwitz, une personne sur mille survivait à un tel séjour. La petite localité tchèque, située à quelques 60 Km de la capitale, garde en l’état l’ancienne…

Continuer la lecture

Révérien Rurangwa

Informations sur la situation actuelle de Révérien 15.02.08 : Si la décision de l’Office des migrations était étonnante, le nombre de participants qui se sont rendus à la Vue des Alpes l’était tout autant ! Alors qu’étaient attendue une vingtaine de personnes, plus du double a fait le déplacement dans ce petit hameau, pour rappeler combien la situation de Révérien lui tenait à coeur. Ils étaient trop nombreux pour tous les retenir, mais on citer les présences de Mme John-Calame, MM. Berberat, Cuche, Favre, qui ont tous fait le déplacement pour rappeler que les hommes et femmes politiques sont derrière…

Continuer la lecture

Révérien Rurangwa reste en attente d’une décision

Seul souvenir qu’il lui reste, une photo datant de 1977, une période bénie pour sa famille; à cette époque, il n’est pas encore venu au monde. Aujourd’hui, les rôles ont été inversés : il tient dans ses mains cette photo, et tous ceux qui y figurent qui ont disparus. Dans un triste retournement de situation, le bonheur familial ainsi que les personnages sur la photo ont été effacés en 1994, lors du génocide au Rwanda. En moins de 3 mois, entre 800’000 et un million d’hommes, de femmes, d’enfants et de vieillards mourront dans de terribles conditions, uniquement parce qu’ils…

Continuer la lecture

Rwanda, un génocide déjà oublié

Dans l’indifférence romande la plus totale, la 13ème commémoration du génocide rwandais a eu lieu en Suisse. Aucun des grands journaux de la partie francophone de l’Helvétie n’a à ma connaissance accordé la moindre ligne au terrible souvenir du massacre qui a vu 800’000 Tutsis et 200’000 Hutus périr dans un bain de sang au Rwanda, en 1994. Le soir du 6 avril de cette année, l’avion du président Juvénal Habyarimana était abattu, entraînant le pays dans le chaos. Dans les deux jours qui suivent, les tueries commencèrent à s’organiser pour devenir le plus grand génocide depuis la Seconde Guerre…

Continuer la lecture

Tête de turque – Ankara, génocide et liberté d’expression

La position extrêmement stratégique que possède la Turquie l’amène à être régulièrement sous le feu de l’actualité. Parce qu’elle est à la croisée des chemins, tout comme l’Égypte, entre Orient et Occident, elle est amenée à faire des choix qui, parfois sont tellement difficiles à assumer, qu’elle proclame officiellement une chose et fait exactement son contraire. Et de se souvenir de l’affaire du passage des militaires étasuniens, où Oncle Sam en échange d’espèces sonnantes et trébuchantes, avait obtenu pour ses soldats le contraire de ce que le gouvernement proclamait fièrement à son peuple. Difficile de résister à l’appel du billet…

Continuer la lecture