On prend les mêmes et on recommence

George W. Bush et son administration resteront dans l’histoire pour avoir commis bien des impairs. Pour s’être trompés sur l’Irak, pour avoir ramené la torture dans les démocraties, pour s’être aliéné les alliés traditionnels européens, pour avoir ranimé avec une force jusque-là inconnue l’extrémisme, avoir été incapables de gérer l’ouragan Katrina, et j’en passe des meilleurs. Mais c’est surtout la guerre en Irak que l’on retiendra; bien décidés à en découdre, le gouvernement étasunien aura menti, associant le groupement terroriste Al Quaeda à l’Irak de Saddam Hussein; « la plus grande erreur de ma vie », dira Colin Powel, quelque temps après…

Continuer la lecture