Poids des mots et mots pesants II – C’était pire que prévu

Le précédent article Poids des mots et mots pesants : commentaire à « Risque zéro pour les voleurs? » du Temps a surpris plus d’une personne de mon entourage. Que dire de celui-ci ? Je reproduis la réponse tout en finesse de M. Miauton : Monsieur, Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage… Mes mots que vous jugez blessants ne l’étaient guère en regard de la façon dont vos amis ont injurié la Suisse face à des médias complaisants. Mais sachez que je suis moi-même née au Maghreb et que le mot « smala » évoque une…

Continuer la lecture

Poids des mots et mots pesants : commentaire à « Risque zéro pour les voleurs? » du Temps

Un simple mot glissé dans une chronique, et voilà que tout s’effondre. Dans le Temps de ce jour, Marie-Hélène Miauton se fend d’une chronique au vitriol. La chronique, à dire vrai, commençait plutôt bien : remise en question (quelque peu gratuite, mais passons) de l’uniformité des médias, c’est toujours sain et ça de pris sur l’ennemi. Mais la conclusion, sortie de on ne sait où, éclaire sur sur l’origine de son questionnement. Et m’a poussé à lui demander des explications. L’article, tout d’abord : Cela fait bien longtemps que nous avons renoncé à administrer la mort aux malfaiteurs et aux…

Continuer la lecture

Femmes gratuites pour la journée de la femme dans les gratuits

Le Matin bleu est l’un des deux journaux gratuits de Suisse-romande, pour lesquels j’avais effectué une brèves présentation des perspectives des journaux gratuits, il y a pile un an. Le phénomène des gratuits démarrait à peine, et j’ai émis la supposition erronée que « le “Matin bleu” [allait tendre] vers l’information-un-peu-moins-spectacle », puisque j’estimais que le recherche d’une identité allait le pousser à se démarquer. A côté de la plaque, j’ai été, puisque je livre ici la « une » du quotidien gratuit, en l’honneur de la journée de la femme : Du trash, du vulgaire, voilà la une prévue pour la journée de…

Continuer la lecture

Le Matin, un journal qui tient le cap

Le Matin est le magazine de boulevard suisse : large, rectiligne, il fonce tête baissée en direction du populaire, du nauséabond, sortant de temps à autre presque par hasard une affaire digne d’intérêt, mais en règle générale s’intéressant à mettre en avant les seins d’Angelina Jolie plutôt que les avancées du processus de paix israélo-palestinien. Peter Rothenbuehler, le rédacteur en chef du quotidien, s’est enorgueillit à plusieurs reprises que son journal ne faisait pas dans le trash, ce qui avait prémuni l’Helvétie de toutes vélléités de presse ordurière. Des dérives constatées en France, en Espagne ou en Angleterre ; notre…

Continuer la lecture

Les gratuits romands : comparaison à zéro franc

C’est dans la fraîche matinée du 8 mars qu’un deuxième oiselet a fait son entrée dans le paysage romand de l’actualité : pour informer une population d’un million d’habitants, deux journaux sont dorénavant en concurrence dans le domaine des canards gratuits. Comparaison de deux drôles d’oiseaux, effectuée avec des gants pour éviter toute transmission de grippe aviaire. Le premier quotidien à avoir été lancé, le « Matin bleu », pouvait inspirer un bilan moins négatif qu’on pouvait le supposer de prime abord. Style TGV comme la cible qu’il vise, des articles dépouillés de commentaire – hormis pour le people, il a toutefois…

Continuer la lecture

Bilan qualitatif et personnel du Matin bleu

La coutume veut que l’on tire un bilan à des intervalles précis : un mois, un trimestre, une année. Et pourtant, c’est après 4 mois depuis le lancement du Matin Bleu que je vais me risquer à émettre quelques appréciations sur ce journal gratuit. Faisant fi de toutes les conventions liées à la tradition. Et peut-être aussi parce que dans 2 semaines sort le concurrent « 20 minutes », avec le même public cible affiché et lui aussi gratuit. Les objectifs affichés du Matin Bleu peuvent être consultés sur la FAQ que l’éditeur met à disposition. On découvre en premier lieu que…

Continuer la lecture

Journal gratuit et matin bleu

En ce premier jour de démarrage du « Matin bleu », je ne pouvais faire autre chose que m’interroger sur l’impact des journaux gratuits dans le monde de la presse suisse. Parce qu’en Suisse le marché est microscopique (les mauvaises langues diront que c’est parce qu’en Suisse on est plus prudent qu’ailleurs), l’idée n’est transformée que bien des années après la France, l’Allemagne ou même l’Italie. Et après réflexion, je m’étonne moi-même, mais je trouve que c’est une bonne chose. Peut-être plus parce que l’information se doit d’être gratuite, que par souci « d’informer la population ». Il faut être réaliste, ces journaux gratuits…

Continuer la lecture

HEI Comet

Mon cher journal, A l’intérieur de toi-même, je t’enfile un autre journal. Ne te fais pas de soucis, ce journal ne te remplacera jamais, toi, journal ! En espérant qu’un jour, peut-être, je sois dans un vrai journal. Je savais pas trop où mettre tout ça, donc ça finit dans la poubelle, c’est à dire ici. Merci Vincent pour ton taf monstrueux de graphisme, merci Antoine pour tes recherches assidues 🙂 Je ne remercie personne d’autre, je crois que personne ne doit savoir utiliser internet parmi les participants du Comet. Télécharger les numéros (downloads) : Comet n°1 Comet n°2 Comet…

Continuer la lecture