La liberté de la presse s’arrête là où commence le pot-de-vin

L’International Herald Tribune (IHT) révélait – rappelait, faudrait-il dire – dans ce qui semble la plus grande indifférence que les journalistes de chaque pays membre de l’Union européenne (UE) peuvent bénéficier du remboursement de leurs frais de déplacement lorsqu’ils se rendent à Bruxelles. Cela a été repris ensuite par le Monde Diplomatique, comme il se doit. Pourquoi est-ce grave ? La liberté de la presse, et la déontologie propre au métier de journaliste, implique que les journalistes ne soient pas incités à couvrir un événement plutôt qu’un autre. Si Bruxelles rembourse les frais de déplacement (y compris 100 € d’hôtel),…

Continuer la lecture