Le torpilleur du TECE en redemande

A mourir de rire. L’homme politique qui a les mains rouges de sang du TECE, tant il s’est investi à torpiller le projet, a été interviewé par le Monde sur le projet de traité simplifié. Ses réponses sont à l’image d’un homme qui aura passé sa vie à faire de la politique pour faire carrière, et non pour défendre des idées : Vous aviez défendu le non à la Constitution européenne au sein du PS. Que pensez-vous du traité « simplifié » ? Le nouveau traité dit simplifié est en réalité compliqué. Il serait plus juste de l’appeler « traité corrigé ». Là où,…

Continuer la lecture

Il y a 10 ans, le sommet de la Terre s’ouvrait à New-York. Qu’en reste-t-il ?

Dans le grand théâtre mondial, certains comédiens changent de costume aussi rapidement que dans une représentation de Kabuki. Prenons par exemple le sommet de la Terre à New-York, qui s’est tenu du 23 au 27 juin 1997. Cinq ans après le sommet de Rio, les leaders politiques des quatre coins de la planète se retrouvent pour parler de l’état de la planète. Et à nous plonger dans les archives, il est difficile de garder l’image d’une administration Clinton mettant tout en oeuvre pour l’environnement ou d’un Tony Blair entièrement dévoué à son voisin atlantique. L’Europe, a contrario, se révèle déjà…

Continuer la lecture

Peine de mort : « Et si c’était votre enfant ? »

« En tuant un criminel », disait Rousseau, « nous détruisons moins un citoyen qu’un ennemi »; on ne compte pas le nombre de célèbres intellectuels qui, à l’instar du théoricien de la Révolution française, se sont faits les défenseurs de la peine capitale, une sanction héritée d’une époque où l’agitation sociale était d’un tout autre ordre. Elle n’est pas, comme on se plaît à le montrer, l’apanage d’extrémistes haineux étasuniens ou d’anti-démocrates chinois; la peine de mort est une question de portée universelle, puisqu’elle a pour corollaire l’un des plus vieux thèmes de la vie en société : qui peut décider de la…

Continuer la lecture

La constitution suisse est plus morale que ses habitants

Extraordinaire victoire pour les défenseurs de l’équité et l’égalité fiscale en Suisse : l’impôt dégressif, a décidé le Tribunal fédéral1, est contraire à la Constitution suisse. Tout le monde devrait s’en féliciter, au vu des problèmes posés par un tel impôt précédemment abordés ici. C’est le résultat du combat d’un seul homme, Josef Zisyadis (Parti ouvrier populaire, communiste), qui a passé outre les pressions exercées à son encontre, des pressions qui avaient découragé en son temps le Parti socialiste de se lancer dans la bataille. Si aujourd’hui se félicite toute la gauche de ce résultat inespéré, n’oublions pas qu’un partie…

Continuer la lecture

Dossiers

Avec environ 400 messages, il devient difficile de séparer le bon grain de l’ivraie. Ci-après figurent les messages considérés comme possédant une valeur informative plus élevée, éloignée de la simple opinion. La liste est régulièrement remise à jour. Bien sûr, c’est une manière très subjective de visiter les sujets. Une autre, plus courante et permettant de découvrir des choses plus anodines, consiste à naviguer sur le site en utilisant les catégories (tout en bas de la racine du site) Cliquez pour aller directement à : ->Cinéma ->Droits de l’homme et humanitaire ->Ecologie ->Enjeux de société ->Europe ->Nouveaux médias ->Suisse ->Tranches…

Continuer la lecture

Inégalité face au réchauffement climatique

Il n’est nul besoin, heureusement, de revenir aujourd’hui sur la réalité du réchauffement climatique à l’échelle planétaire. On se dispute encore quelque peu sur l’ampleur de l’augmentation des températures, les Chinois et les Etasuniens se battent pour que dans les rapports officiels soient nuancés certaines certitudes : des broutilles, en somme, on cherche à gagner du temps avant de se lancer dans l’inéluctable. Il est vrai que les chiffres avancés, constamment revus à la hausse depuis une bonne dizaine d’années, ont de quoi faire frémir : 12 degrés d’ici un siècle à Madrid, c’est le moment de se lancer dans…

Continuer la lecture

Avis de tempête : Sarkozy, force 5

Certains en doutaient, mais la politique du nouveau président n’a pas finit de souffler avec une force tapageuse en France et dans le monde. Si pour l’instant, il est trop tôt pour augurer des résultats, le style est résolument nouveau. Épaulée de deux ministres socialistes (Eric Besson et Bernard Kouchner), la nouvelle équipe de 15 ministres va s’atteler à tenir la quantité traditionnellement invraisemblable de promesses effectuées par Sarkozy durant la campagne électorale. Prendre les perdants dans l’équipe gagnante, voilà qui est du jamais vu. Une idée qui ne va laisser aucune chance (si chance il y a avait encore)…

Continuer la lecture