Il y a un an, le TECE mourrait déjà

Il y a pile un an aujourd’hui, le peuple français scellait la destinée du Traité Etablissant une Constitution pour l’Europe (TECE), en le refusant à presque 55 %. On s’accordait à l’époque sur le facteur décisif qui fit basculer le vote : le ralliement des votes de gauche derrière l’étendard « anti-libéral », avec pour chef de file le très médiatisé Laurent Fabius (Parti socialiste). La plupart des journaux ayant une rubrique internationale s’interrogent aujourd’hui sur le futur de l’organisme supra-européen : comment continuer la construction politique ? Le bilan très mitigé de l’année écoulée permet toutes les spéculations, du moment qu’elles…

Continuer la lecture

Réponse à un vrai libéral français, Jacques de Guénin

C’est avec beaucoup d’attention que j’ai lu et relu le discours Oui, le libéralisme est social, prononcé le 10 septembre 2005 par Jacques de Guénin, qu’un ami m’a transmis. Les vrais libéraux se font de plus en plus rares, aspirés par les tendances conservatrices et/ou nationalistes, et s’éloignent progressivement de l’idéologie des Adam Smith, John Locke ou Alexis de Tocqueville. La France, avec sa droite étatiste, est peut-être l’exemple le plus patent que, contrairement aux idées reçues, l’identité « droite » = « néo-libéralisme » est fausse. Ce que n’empêche pas aux méthodes libérales d’être, depuis une vingtaine d’années, au coeur de l’action politique…

Continuer la lecture