Les peintures rupestres d’El Raudal du Guaviare en Colombie

Guaviare El Raudal peintures rupestres Cerro Azul passage

Si vous n’avez jamais entendu parler du département du Guaviare, en Colombie, ne vous le reprochez pas. Il n’y a pas à ma connaissance d’agence de voyage qui mette cette région à son menu, car elle souffre encore d’une sombre réputation. Les Colombiens la craignent, résultat d’une cinquantaine d’années de guerre civile. Et ils ont en partie raison, car il convient de faire attention, du moins lorsqu’on se rend au centre du département du Guaviare. Les seuls Colombiens que l’on y rencontre, à peu d’exceptions près, sont venus à la recherche de travail. La Serranía La Lindosa S’arrêter à cela…

Continuer la lecture

Un Drakkhar noir s’arrime au port de Stockholm

stockholm pont

A en croire nos grand-mères, si c’est cher, c’est que la qualité est au rendez-vous. Le sens commun voudrait alors que Stockholm soit l’une des villes les plus réussies au monde… Sans oser s’adonner à de tels superlatifs, il faut reconnaître que la blonde capitale suédoise soumet une palette de couleurs, de lumières et de bâtiments à ses invités à en défriser leurs cheveux. Stockholm se présente tout d’abord comme une Venise géante, qui aurait toutefois laissé ses vikings hacher menu tout romantisme. Des bâtiments cossus, massifs, imposants, qui se dressent tels des géants d’un autre âge au-dessus des méandres…

Continuer la lecture

Prague, capitale impériale

prague pont karlov most

Il est presque aussi difficile d’entendre parler tchèque au centre ville de Prague, que d’obtenir un sourire d’un indigène. On ne saurait dire qui de l’héritage communiste ou de la mentalité slave est le plus responsable du manque de courtoisie en Bohème. Le résultat est assurément une absence de sens commercial et d’égards pour les touristes, qui malgré tout ne se privent pas de visiter une si ensorcelante cité. On est tenté de fuir les lieux touristiques, de se mettre à l’ombre d’une ruelle peu fréquentée, imaginant que l’absence de visiteurs étrangers rendra le Tchèque plus aimable, que loin des…

Continuer la lecture

Surprise à Togoville

Prince Asrafo Togoville

Il m’aura fallut attendre le dernier jour sur le continent africain pour découvrir, ou plutôt entrevoir, le coeur de l’Afrique. Un coeur si vieux, qu’il bat depuis les premiers baobabs. Un coeur si sage, qu’il ne se gonfle qu’à valve mesurée. L’âge et la sagesse, qui sont associés si souvent dans l’inconscient collectif africain, je l’ai rencontré en la personne d’un jeune homme de 25 ans peut-être, héritier du trône de Togoville, descendant du roi Mlapa. Car comme je l’ai compris au cours de notre trop courte discussion, le fils hérite du savoir du père, le petit-fils de l’arrière-grand-père. La…

Continuer la lecture