Les conséquences de la mort de Milosevic

Le 11 mars 2006 ne remplacera pas dans la mémoire espagnole le 11 mars 2004, date du sanglant attentat terroriste dont les Hispaniques ont été victimes : presque 200 morts, au « 9/11 » étasunien (désignant le 11 septembre 2001) est venu s’ajouter le « 11-M » madrilène. Pourtant, le 11 mars 2006, un événement d’importance, bien que n’ayant eu qu’une déflagration sourde, avec une seule victime – pour l’instant – à son actif : Slobodan Milosevic, président de la Serbie (et plus tard de la République fédérale de Yougoslavie) de mai 1989 à septembre 2000, est mort dans une cellule qu’il occupait depuis…

Continuer la lecture