2 coups fort contre l’extradition

L’extradition est une procédure juridique par laquelle un Etat livre l’auteur d’une infraction à  un État étranger qui le réclame, pour qu’il puisse y être jugé ou exécuter sa peine…

C’est une chose relativement commune, cependant en Colombie cela a pris une tournure totalement différente de la norme. Presque tous les cas de narcotrafic sont extradé aux USA pour être jugé pour des crime commis en Colombie, qui touche les US.

Le système sert principalement pour éviter que les délinquants en question continuent leur traffic depuis la prison. C’est presque une constante chez ces gens.

Hormis la violation de la souveraineté, l’extradition génère un problème relativement grand selon de quel coté on se place. En général les crimes sont jugés et condamnés, les trafiquants passent de longue années en prison. Donc, en soit la justice fait son job. Le problème est que les trafiquants sont rarement seulement des trafiquants mais aussi des assassins, des monstres tueurs… des paramilitaires… et maintenant des guérilléros. Alors lorsqu’ils partent aux USA ils emmènent avec eux toutes leurs vérités, autant leurs relations avec la politique et le pouvoir que l’histoire de leur victimes. Et les familles de ces dernière peuvent rester sans jamais savoir si leurs enfants sont morts, disparus, torturés, séquestrés…

L’extradition n’aide pas, ni pour la vérité, ni pour la construction du pays, ni pour la réconciliation…

Alors les deux dernières nouvelles me réjouissent.. d’une manière bien différente, certes, mais peut-être elles freineront un processus qui a pris une ampleur sans précédent depuis le gouvernement d’Uribe (600 extraditions).

La première est la décision de la justice d’empêcher l’extradition de alias Macaco, un célèbre chef paramilitaires qui a beaucoup de chose à  raconter sur la région d’Antioquia (lieu d’origine du président). Bien logiquement le gouvernement va faire appel mais l’idée est là , le paramilitaire ne partira pas avant d’avoir dédommagé ses victimes, d’avoir payé ses crimes ici et d’avoir raconté toute la vérité. L’action des associations des victimes a fonctionné.

L’autre est complètement différente: c’est l’annulation du jugement de Simon Trinidad. Trinidad est le guérilléro des FARC le plus « gradé » détenu. Il est accusé de trafic de drogue et c’est la 3e fois que son jugement est annulé. Le problème est qu’il a été impossible de convaincre les jurés de la culpabilité du personnage.. et 3 fois de suite, ça commence à  faire. Pourtant ce n’est pas faute de moyen, on estime que les USA ont dépensé presque un million de dollar pour faire venir des témoins et rassembler des preuves. Mais rien n’y fait Trinidad, qui se défend tout seul, s’en sort, on arrive pas a le lier directement avec le trafic de drogues… alors qu’en colombie on aurait pu le juger sans problème pour assassinat, rébellion, subversion etc.etc.

12 réflexions sur « 2 coups fort contre l’extradition »

  1. UN truc tout con un citoyen français peut-il être extradé de France ver sun autre pays.

    Il me semble bien que c’est impossible. Tout comme il est impossible d’interdire du territoire français un citoyen français.

  2. [quote post= »986″]un citoyen français peut-il être extradé de France ver sun autre pays.[/quote]
    je crois que si… selon certaine condition, notamment la garantie d’un jugement juste et l’impossibilité d’une peine de mort.
    [quote post= »986″]Tout comme il est impossible d’interdire du territoire français un citoyen français.[/quote]
    ça oui je pense aussi… ce qui est assez normal.

  3. Non la France n’extradera jamais une personnes sans garantie qu’elle ne soit pas condamnée à mort (par exemple) quelle que soit sa nationalité. Par contre un français vers l’étranger j’ai de vrai doute.

    Sur l’interdiction de territoire j’suis sur de moi par contre un Français ne peut être interdit de territoire français. Ça s’appelais le bannissement et je crois que c’est la révolution qui est à l’origine de son interdiction.

  4. [quote post= »986″]Par contre un français vers l’étranger j’ai de vrai doute.[/quote]
    faudrait voir
    Y’a pas un avocat français dans le coin?

  5. Si je ne me trompe pas, pour avoir bossé sur un traité d’extradition il y a fort longtemps, la France précise (comme beaucoup d’autres pays) dans tous ses traités d’extraditions qu’elle n’extradie pas ses ressortissants. La Colombie non plus d’ailleurs depuis la Constitution de 91 qui l’interdisait, mais comme je le notait ailleurs, « quite à faire des lois qui ne sont pas appliquées autant les faire parfaites ». Cette disposition a immédiatement était enterrée pour faire pression sur les cartels de la drogue et les inciter à se soumettre à la justice colombienne.
    Les récentes décisions de la Cour reviennent sur cette politique. Il faut dire qu’entre temps, les mafieux se sont mis à préférer la justice américaine (avec laquelle on peut négocier en balancant les potes) à la colombienne, étonnant non?… plutôt encourageant en tous cas.

  6. Pas pour un français s’il possède sa nationalité au moment des faits.Sont excepte les états de l’union européenne si la peine est ensuite purgée en france.

  7. [quote comment= » »]Ça se précise! merci ;)[/quote]
    quels sont les pays qui n ont pas de traité d extradition avec la france? un criminel peut il être jugé par les autorités de l un de ces pays pour un crime commis en france? Est ce que le rapt d enfant est soumis aux mois d extradition ou est il une exeption?

  8. [quote comment= » »][quote comment= » »]Ça se précise! merci ;)[/quote]
    quels sont les pays qui n ont pas de traité d extradition avec la france? un criminel peut il être jugé par les autorités de l un de ces pays pour un crime commis en france? Est ce que le rapt d enfant est soumis aux mois d extradition ou est il une exeption?[/quote]

  9. Un citoyen francais avec un procès datant de l´année 1998 et jugé en espagne en 2009 (11 ans après) et condamné à 5 ans de prison en espagne. Est-il extraditable s´il demeure enFrance ? (Français de souche au moment des faits).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *