Amérique Latine: la Colombie s’isole

La semaine dernière une nouvelle de haute importance est un peu passé entre les goutes, il faut dire que le tremblement de terre réel et politique ne nous laissa relativement peu de temps pour le reste. En tout cas, il ne faudrait pas considérer la création de l’Union des Nations d’Amérique du Sud comme une nouvelle sans intérêt. Cette union, baptisée Unasur, devrait permettre une coordination politique et militaire des pays d’Amérique du Sud. Bien sûr, le chemin va être long et dur, mais l’idée progresse et peut s’avérer très intéressante. Un projet qui dépasse, ou en tout cas devrait dépasser, les gouvernements en place…

Seule la Colombie reste en dehors, selon le gouvernement d’Uribe le moment est mal choisi. La menace terroriste dont est victime la Colombie ne permettrait pas une collaboration militaire avec le continent. C’est une manière très diplomatique de dire qu’une collaboration avec les voisins est simplement impossible… et pourtant il n’arrête pas de la réclamer…

La Colombie préfère une entité comme la OEA…  une institution où la Colombie a un véritable allié,  les USA. Cependant le gouvernement colombien est bien conscient qu’il ne peut pas vivre tout seul, isolé du monde, alors il cherche ailleurs.

Mais c’est pas facile, l’Union Européenne négocie en bloc, les USA ne valideront pas le TLC cette année… pour l’instant l’unique endroit où des alliances semblent se concréter c’est en Amérique centrale, on devrait d’ailleurs bientôt voir une réunion au sommet avec les petits pays du centre… la où la Colombie est la plus forte, et peut négocier toute seule!!!

2 réflexions au sujet de « Amérique Latine: la Colombie s’isole »

  1. Oui, elle s’isole militairement, ce n’est pas dans l’intérêt de ce gouvernement de se mettre à parler des opérations avec les délégués de Chávez et Correa. En plus, Uribe sait qu’une telle institution ne peut pas s’en passer de la Colombie dont le conflit constitue l’enjeux le plus important en matière de sécurité dans la région. Sa proposition d’y adhérer si tout le monde condamne le terrorisme n’est pas coïncidence, c’est même cohérente avec sa position historique.
    D’ailleurs, pas tous les pays sont super-convaincus de l’affaire (rappelons-nous que c’est une initiative 100% brésilienne), l’Uruguay a dit qu’il signé juste pour suivre la mouvance régionale, mais qu’il avait de sérieuses doutes sur l’efficacité et l’ampleur réelle de ce projet de Lula. En plus, le projet politique (lui plus consensuel) a été adopté à l’unanimité c’est qui n’est pas rien compte tenu des difficultés diplomatique des derniers mois.. alors, faudrait surveiller le travail de Bachelet pour convaincre Uribe d’adhérer au Conseil de défense…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *