D’un mur à l’autre

Après le mur de Berlin, aujourd’hui curiosité historique, le mur Israélien, jugé illégal, voici le mur étasunien… Le congrès US a adopté, le 29 septembre dernier, à  une très large majorité le texte autorisant la construction du mur, et Mr Bush a promulgué mercredi 4 octobre une loi pour le financer.

Alors cette fois c’est sûr, il va exister un mur dans une zone de libre échange! La situation est plutôt cocasse, même si elle ne fait pas du tout rire, l’image est forte, on accepte vos produits pas cher mais pas votre population… elle est pauvre.

Le ministre mexicain des relations extérieures, Luis Ernesto Derbez, a qualifié, dans un langage diplomatique, le projet nord américain d’« offense » aux relations bilatérales. Autant dire que c’est une insulte et les dirigeants d’Amérique Latine le font savoir, plusieurs pays ont rejeté fermement le principe et comme beaucoup le signalent ce n’est pas du tout une solution. Croire que cela va arrêter les migrants est une erreur, c’est faire preuve de naïveté, traverser la frontière sera simplement un peu plus difficile, mais les migrants le tenteront et on va assister à  une augmentation du nombre de mort. Le problème est économique, la différence trop grande entre le Nord et le Sud pousse tous ceux qui peuvent à  migrer.

Plus qu’une séparation physique ce mur symbolise une fois de plus le rejet des démocraties occidentales à  s’attaquer à  la source des problèmes. Elles continuent à  voler les cerveaux des pays qui en ont besoin, ne respectent pas les grands principes qu’elles répandent à  travers les Organisations Internationales et osent encore donner des leçons.

De la même manière nos démocraties se comportent comme des terroristes pour lutter contre le terrorisme, elles comportent comme des dictatures face aux problèmes qu’elles rencontrent, certes elles ont un besoin de se défendre mais elles ont l’obligation d’employer des méthodes distinctes si elles veulent réellement gagner.

Le seul point positif à  la construction de ce mur est l’opportunité qu’il va donner à  mon « artiste-terroriste » préféré pour s’exprimer, comme il l’a fait en Palestine.

9 réflexions sur « D’un mur à l’autre »

  1. A mon avis, ce mur c’est surtout de la peur. Les USA ne cessent d’avoir peur de tout, même du Mexique aujourd’hui.

    Pour une plus grande objectivité, tu aurais dû préciser que Bush était opposé à ce mur 8)

  2. Merci Psykotik pour cette précision. Le principal défaut de ce mur est qu’il ne sera pas efficace !

    Sur le reste, je me permets de te renvoyer à mes articles sur l’immigration, et notamment le dernier, sur les conséquences économiques et sociales de l’immigration (date de fin septembre)

  3. mouais … le fait que Bush soit pour contre ne change pas grand chose, et je vois pas trop en quoi je serais plus objectif en disant ça, je ne suis pas ent train de dire que Bush est un naze, simplement que la politique des US sur l’immigration est naïve.
    Ce mur ne sert à rien et est une insulte au latino et une provocation.

  4. Ce mur sert avant tout à faire de la politique : il permet de montrer à la bourgeoisie US que décidément, oui, le Congrès bosse en faveur de ses intérérêts.

    D’autre part, si je faisais cette précision sur Bush, c’est que toi (enfin, moi aussi hein 🙂 ) on saisit la première occasion pour tancer ses décisions et ses actes inhumains, inenvironnementaux, haineux, simplistes, ou que sais-je encore. Alors on se doit de mentionner lorsqu’au nom de ses valeurs qu’on rejette d’habitude, il prend des décisions plus en accords avec les nôtres. Non ?

    Phiconvers, j’ai rapidement parcouru quelques articles de ton blog. Je suis tombé sur celui dont tu me parles, qui m’a assez effrayé avec le « laxisme chiraquo-miterrandien ». Un certain borgne utilisait les mêmes raccourcis, jusqu’à son « Jospirac » si drôle.

    « Oxford Analytica juge qu’il va devenir inexorable, dans les démocraties libérales (au sens britannique), de procéder à des expulsions de masse.
    Sinon, ce sera le Camp des Saints, et d’ici là, une nouvelle ère de guerres civiles… »

    Bien, je vois le genre. Je te conseilles ce blog, même si je constate qu’il commence à se remettre en question.

  5. Ton analyse est juste psyktoik (ou psykotik), tu te trompes juste de personnage, ce n’est pas le borgne que phiconvers admire c’est De Villiers, son blog est affilié au « blog critque de De Villiers voir ICI

  6. Mrci de me le signaler, Nico. Si cela me fait de la pub, tant mieux, même si je vise plutôt un public critique !

  7. Boudiou, ça fait vraiment peur. Mais s’affilier au Blog de De Villier, et parler d’esprit critique, c’est quand même risible au possible.

    Je me marre encore plus que dans la liste figure Novopress, une agence de presse d’extrême-droite avec qui j’avais en son temps déjà croisé le fer sur leur « indépendance ».

    Ou encore, il y a l’islamophobe totalement (mais alors vraiment totalement) décomplexé http://www.precaution.ch, qui fait parti du blog de De Villier.

    Je ne perds plus mon temps à jouer à Don Quichotte. Quand ça pue à ce point, je passe mon chemin 😆

  8. Je répète que je n’ai pas demandé mon affiliation, mais je n’ai aucune envie de demander pardon pour cette publicité, d’autant plus que Villiers, dont je ne suis pas une courroie de transmission, ne manque pas de bon sens.
    Voili voilà. Tu peux bien sûr passer ton chemin, mon blog ne s’affichera jamais sur ton écran sans que tu l’aies souhaité !

  9. Bon
    J’ai mis un peu de temps à participer au débat et j’avoue que je ne sais pas trop quoi dire.
    Tout d’abord, pour moi De Villier est tout sauf une bonne pub et parfois il vaut mieux être seul que mal accompagné.
    Cela dit, je ne crois pas que le blog de phiconvers soit aussi extreme que ceux que tu mentionnes psyko. (ceci n’excuse pas cela)
    Et pour finir, je dirais que tant que sur mon blog il n’y a pas de propos rascite, homophobe, sexiste, etc.. je me sens pas trop mal accompagné.
    Les apports de phiconvers ont été en général intéressant, et comme il le dit lui même dans un autre commentaire, il apporte un autre point de vue sur la Colombie, ce qui est positif car on est jamais d’accord!

    PS: Phiconvers: je comprend mieux ton « attirance » pour Uribe 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *