Quel futur pour le plan Colombie?

generales_imgarticulo_t1_45543_200767_112604.jpgUribe est, à  nouveau, parti faire un séjour aux Etats-Unis. Il faut croire qu’il aime bien, même si à  chaque fois qu’il y va il revient avec moins qu’au moment de son départ. En plus de tout, il revient toujours un peu plus fatigué, avec plus de cheveux blancs. Un jour on va devoir lui imposer un repos forcé après ses séjours aux Etats-Unis. A ce demander ce qu’il va y faire.
Cette fois, il a du profiter de l’absence de Bush (qui est au G8) pour aller se promener dans les couloirs du congrès. C’est pas qu’ils ne sont pas copain les deux, au contraire, mais j’imagine que d’aller voir Bush ça doit être encore plus fatiguant, il faut aller faire du cheval au ranch, couper deux trois arbres et je ne sais quoi encore. Non cette fois Uribe voulait être efficace, il voulait assurer le TLC et la suite du plan Colombie. Il en a tellement besoin pour sa politique de guerre.

Mais voilà , à  peine arrivé on lui annonce qu’il va recevoir des sous, oui mais un peu moins qu’avant. Rien de bien grave, cela passe de 586 millions de dollars en 2007 à  527 millions prévu pour 2008. 59 millions en moins, ça fait quand même moins de gasoil dans les hélicoptères tout ça. Sans penser que le congrès met une condition: moins d’investissement militaire et plus dans le social…
à‡a c’est une mauvaise nouvelle, c’est quoi le social??? ça veut dire que le gasoil pour l’hélicoptère provient d’un marché équitable?
Grande question, mais en fait la réponse importe assez peu, le problème réel ne vient pas de plus ou moins d’investissement militaire ou social. Le problème vient du fait que le plan Colombie, c’est à  dire la diminution de la culture de coca (le reste étant pour faire passer la pilule du glisofate utilisé pour la fumigation), est un véritable échec. Le bilan est approximativement le même que l’année dernière, sauf que cette fois le gouvernement des Etats-Unis le reconnait.
Tout ça pour dire que Uribe était parti pour assurer la signature du TLC, ce qu’il n’a toujours pas réussit, et il revient avec un Plan Colombie revu à  la baisse… décidément il ferait mieux de rester dans son palais, à  discuter au téléphone avec Sarkozy. Quoique même pas sûr, parce que là  aussi il a cédé sur la libération de Granda, et Sarko a annoncé hier (ou avant hier) qu’il avait de sérieux doute sur la libération des otages.
Pauvre uribe, et dire que même Lina (sa femme) ne l’aime plus…

4 réflexions sur « Quel futur pour le plan Colombie? »

  1. Toño, cette inversion militaire, ne serait-ce pas une inversion de vocabulaire ? Investissement peut-être ?

  2. Merci Francis… le changement a été fait … cela s’appelle de la francisation d’un mot espagnol. investissement en espagnol se dit « inversión » … ce qui naturellement a donné inversion.

  3. Et tout ceci à un rapport avec la remise du prix « Colombia es Pasión » à Bill Clinton, ancien signataire du Plan Colombie ?

  4. Certainement une manière pour essayer d’attirer l’attention des démocrates. Mais il faut aussi dire que Bill Clinton est venu plusieurs fois en Colombie et a toujours défendu le pays (et le gouvernement d’Uribe).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *